Foot - AUS - La Fédération australienne va enquêter sur des accusations d'abus sexuels dans le football féminin

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Fédération australienne a annoncé que des enquêtes seraient menées à la suite des révélations de Lisa De Vanna sur des abus sexuels au sein du football australien. Dans un communiqué publié ce mardi, la Fédération australienne de football a indiqué qu'elle enquêterait sur toutes les allégations d'abus dans le football féminin après que l'attaquante internationale Lisa De Vanna, récemment retraitée, a déclaré avoir été victime d'agressions sexuelles, de harcèlement et d'intimidation au cours de sa carrière. Dans une réponse à un tweet de Megan Rapinoe commentant les allégations sur le comportement de Paul Riley, ancien entraîneur des North Carolina Courage, l'internationale australienne a affirmé avoir été témoin de femmes abusant de joueuses plus jeunes et de structures protégeant les coupables. Lisa De Vanna « Ai-je été harcelée sexuellement ? Oui. Ai-je été victime d'intimidation ? Oui. Ostracisée ? Oui. Ai-je vu des choses qui m'ont mis mal à l'aise ? Oui » « Il faut qu'il y ait des conséquences. Il faut qu'il y ait des responsabilités, a-t-elle développé dans une interview accordée à News Ltd. J'ai vu des problèmes de comportements à tous les niveaux au fil des années - de la part d'hommes et de femmes - et les filles qui arrivent doivent être courageuses, tout comme les filles qui ont vécu cela doivent aussi être courageuses et savoir qu'elles ne sont pas seules. » Avant de poursuivre : « Ai-je été harcelée sexuellement ? Oui. Ai-je été victime d'intimidation ? Oui. Ostracisée ? Oui. Ai-je vu des choses qui m'ont mis mal à l'aise ? Oui. »

La Fédération a déclaré avoir rencontré De Vanna pour discuter de ses « griefs », mais que certaines de ses allégations spécifiques dans les médias n'avaient pas été soulevées à l'époque. « Dans le cas où Lisa choisit de déposer une plainte officielle par les canaux appropriés, nous serons à notre tour en mesure d'enquêter et, le cas échéant, d'agir en conséquence », a indiqué l'instance. Une autre professionnelle australienne récemment retraitée, Rhali Dobson, a déclaré à New Ltd qu'elle avait été la cible de comportements prédateurs de la part de joueuses plus âgées. « Le même processus est ouvert à Rhali Dobson et à d'autres anciennes joueuses et membres du personnel pour présenter officiellement toute plainte », ajoute le communiqué de la FA. lire aussi Les joueuses de la sélection vénézuélienne dénoncent les abus sexuels d'un ex-sélectionneur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles