Foot - AUT - Coronavirus : le LASK Linz accusé d'avoir enfreint les règles strictes d'entraînement

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le LASK Linz, leader du Championnat autrichien, est accusé par ses rivaux de ne pas avoir respecté les consignes sanitaires à l'entraînement. Le club entraîné par Valérien Ismäel a répondu en dénonçant une intrusion à son centre d'entraînement. Autorisés à reprendre l'entraînement depuis le 20 avril, selon des règles strictes et par groupe de six joueurs maximum, les clubs de D1 autrichienne ont dénoncé l'un des leurs, ce jeudi, qui aurait enfreint le règlement mis en place par les autorités locales pour lutter contre la propagation du coronavirus. Leader du Championnat au moment de l'interruption, mi-mars, le LASK Linz entraîné par le Français Valérien Ismaël n'aurait pas respecté ces consignes sanitaires, selon des enregistrements vidéo filmés à l'insu du club et envoyés aux onze autres clubs, scandalisés et qui s'en sont plaint publiquement. « Nous sommes choqués que des individus soient prêts à s'introduire dans les locaux de notre club avec une énergie criminelle afin de mener un espionnage industriel, a rétorqué Andreas Protil, directeur général de Linz, révélant une intrusion deux hommes dans la nuit pour installer des caméras au centre d'entraînement. Les auteurs ont été filmés et font actuellement l'objet d'une enquête. » Le dirigeant n'a en revanche pas répondu aux accusations de tricherie, laissant planer le doute sur le comportement loyal de son équipe. En Autriche, le Championnat devrait reprendre le 2 juin, à huis clos.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi