Foot - Bastia-OL - L'exécutif corse condamne les incidents lors du match Bastia-OL

L'Equipe.fr
Plusieurs responsables politiques corses ont tenu à condamner les incidents survenus dimanche à Furiani dans le match entre Bastia et Lyon.

Plusieurs responsables politiques corses ont tenu à condamner les incidents survenus dimanche à Furiani dans le match entre Bastia et Lyon.La rencontre arrêtée entre Bastia et Lyon dimanche après-midi a suscité de vives condamnations de la part des responsables politiques de la Corse.Les incidents en questionsGilles Simeoni, le président du Conseil exécutif de Corse et ancien maire de Bastia, a délivré un communiqué lundi après-midi où il qualifie les incidents d'«affligeants et injustifiables». Il espère cependant que le club saura prendre les mesures justes et survivre à cette crise.«La réponse de fond à apporter aux débordements du match Bastia-Lyon ne passe donc ni par les tribunaux, ni par les décisions de la LFP, ni par la seule réorganisation technique ou administrative des conditions d’accueil du public ou de la gestion des matchs. Elle est celle qui sera dessinée par des choix, des décisions, des comportements, un projet sportif en cohérence avec les valeurs dont le Sporting Club de Bastia est historiquement porteur.»Thierry Braillard : «Des faits inacceptables» à BastiaLe maire de Bastia, Pierre Savelli, a réagi dimanche soir sur Twitter. Il évoque «des incidents intolérables». Jean Zuccarelli, conseiller municipal de la ville, a publié un communiqué dans lequel il dénonce les actions de «quelques dizaines de fanatiques»: «Une nouvelle fois ces individus nuisibles, par leurs comportements inacceptables, peut-être trop longtemps tolérés, noircissent l'image de Bastia et portent préjudice à notre ville et à la Corse.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages