Foot - BEL - Kevin De Bruyne (Belgique) : « L'Italie et la France ont 22 joueurs de haut niveau, pas nous »

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après la défaite de la Belgique face à l'Italie (1-2) en Ligue des nations, Kevin De Bruyne n'a, comme à son habitude, pas mâché ses mots. Après s'être inclinée jeudi contre la France (2-3), la Belgique a une nouvelle fois perdu ce dimanche lors du match de la 3e place en Ligue des nations face à l'Italie (1-2). Une rencontre où Roberto Martinez a décidé d'aligner une équipe remaniée avec quelques jeunes. Au micro du média belge Het Laatste Nieuws, Kevin De Bruyne a évoqué cette nouvelle génération belge. « C'est bien pour eux de pouvoir jouer contre de telles équipes. Malheureusement, nous avons perdu deux fois. C'est aussi important pour de nombreuses personnes de jouer des matchs à ce niveau. C'est bien beau de jouer contre l'Estonie, avec tout le respect que je leur dois, mais là, c'est le top du top. Cela est nécessaire pour grandir en tant que personne et en équipe. » Kevin De Bruyne au micro de Het Laatste Nieuws « Nous ne sommes que la Belgique. L'Italie et la France ont vingt-deux joueurs de haut niveau, pas nous » Le milieu de terrain de Manchester City est par la suite revenu sur les rencontres face à la France et à l'Italie. Des adversaires qu'il juge nettement supérieur à la Belgique. « Avec tout le respect que je nous dois : nous ne sommes "que" la Belgique. Nous arrivons avec une nouvelle génération, et aujourd'hui aussi beaucoup de joueurs nous manquent. Des joueurs de haut niveau comme Eden Hazard et Romelu Lukaku... Nous devons être réalistes avec l'équipe que nous avons. L'Italie et la France ont 22 joueurs de haut niveau, pas nous », a-t-il lancé. Le message est passé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles