Foot - Bleues - Griedge Mbock (Bleues), après le nul contre les Pays-Bas : « On a montré du caractère »

L'Equipe.fr
L’Equipe

La défenseuse de l'équipe de France Griedge Mbock a aimé la réaction des Bleues, menées 0-2 puis 2-3 face aux Pays-Bas, ce mardi, à Valenciennes (3-3). Griedge Mbock (défenseuse de l'équipe de France, buteuse contre les Pays-Bas ce mercredi 3-3) : « On a dû préparer ce match autrement. Sans supporter, il fallait trouver la motivation entre nous. Ça a été un match compliqué, mais ce sont des matches qu'on aime. On a su aller chercher cette égalisation au mental. Malgré le fait qu'on n'ait pas gagné ce match, on a montré du caractère, on va pouvoir s'en servir pour la suite. C'était une équipe très costaud en face, avec de bons atouts offensivement. On a essayé de rectifier certaines choses qui n'allaient pas en première période, on a fait une seconde période pleine, on aurait pu même aller chercher la victoire. » Valérie Gauvin (attaquante de l'équipe de France) : « On a montré qu'on avait le potentiel pour ne pas lâcher, on a continué à jouer et à pousser pour marquer. C'est ce qu'on a réussi à faire ce soir (mardi). Il a manqué un peu d'agressivité pour les embêter sur les relances, mais on a quand même été bien en place. Je suis contente d'avoir pu suivre la balle remise en retrait par la défenseuse, juste avant la mi-temps, ça nous a remis dans le positif. On est ressorties avec l'envie de cravacher pour marquer encore, ce qu'on a réussi à faire. (Le huis clos) C'est particulier, mais on s'est concentrées sur le jeu. C'est un Tournoi de gagné, il faut profiter, garder les bonnes choses et rectifier ce qui n'a pas trop marché pour les prochains rendez-vous. » Corinne Diacre (Bleues), après le nul contre les Pays-Bas : « On n'a rien lâché » Solène Durand « C'est un peu bizarre de soulever le trophée devant personne » Solène Durand (gardienne de l'équipe de France) : « Ça reste un match international, avec une belle équipe en face. C'était très compliqué. C'était à nous d'atteindre nos objectifs. On ne voulait pas perdre dans ce tournoi, gagner les trois matches. Je remercie le staff de m'avoir laissé ma chance. Je savais que ça allait arriver un jour, je ne savais pas quand. C'est un peu dommage que ce soit à huis clos. Je prends ce que j'ai à prendre. C'est bien pour tout le monde d'avoir un peu de temps de jeu. On aura besoin de tout le monde pour se qualifier (pour l'Euro 2021). Même si on fait tourner, on arrive à avoir de bons résultats. (Le fait de jouer à huis clos) C'est plus bizarre par rapport à la communication, on s'entend plus que d'habitude. On n'a pas ce 12e homme ou cette 12e femme qui nous pousse. On s'était dit qu'il fallait le faire pour eux. (La remise du trophée dans un stade quasiment vide) On en avait rigolé entre nous. C'est un peu particulier. On avait la chance de soulever ce trophée, c'est un peu bizarre de le soulever devant personne. On espère soulever les prochains titres devant du monde. » Charlotte Bilbault (milieu de l'équipe de France) : « C'était très spécial mais on se doit de rester professionnel. L'objectif était de gagner le tournoi et c'est ce qu'on a fait. Tant mieux, on va continuer dans cette dynamique. À 2-0, on n'a pas lâché. On est revenues avant la mi-temps. On a fait une meilleure deuxième période, on a été plus agressives, on est monté plus au cadrage. On a été mieux. C'est ce qu'il faut retenir. » Le film de France - Pays-Bas Ouleye Sarr (attaquante de l'équipe de France) : « C'était une rencontre assez particulière, sans spectateur. On a su être sérieuses, ce qui n'est pas facile. On a fait une très bonne seconde période. On a su marquer en fin de première ce qui nous a aidées à bien revenir en seconde période. On n'a rien lâché, on a égalisé au mental. (Le huis clos) C'était la première fois que je vivais ça. On a su faire abstraction. On a pris le match par le bon bout. Je suis très contente d'avoir pu aider l'équipe et de faire ce match nul important pour nous. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi