Foot - Bleues - Noël Le Graët, au sujet de l'équipe de France féminine : « La paix, on peut la faire »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Noël Le Graët, le président de la FFF, pense pouvoir régler la crise au sein de l'équipe de France féminine. Il organisera une réunion après les deux derniers matches de qualification à l'Euro. « Vous avez suivi la conférence de presse de Corinne Diacre ?
Oui. Je l'ai trouvée très à l'aise et souriante, pleine de bon sens. Elle me paraît très bien dans sa peau. Vous avez demandé que la meilleure équipe de France soit sélectionnée. Avez-vous le sentiment que c'est aujourd'hui le cas ?
Sa sélection me paraît juste. Il y a d'autres joueuses qui pourraient y être car il y a un réservoir assez important. Mais les joueuses d'expérience sont là. lire aussi Diacre : « Je suis soutenue par mon président et par des joueuses » Amandine Henry a fait des déclarations fracassantes contre Corinne Diacre, la sélectionneuse. Avez-vous songé à la sanctionner ?
Non. Il reste un match à jouer pour être qualifiés. Ce n'est pas le moment. On aura le temps après ce match de parler. J'aurais l'occasion de m'entretenir avec Corinne et les joueuses après ce match. « Les meilleures sont là. Corinne a même ajouté qu'Amandine (Henry) serait capitaine » Il n'est plus prévu de régler ce différend avant le match du 27 novembre face à l'Autriche ?
L'objet n'est pas de recréer une polémique lundi ou mardi. Je les verrai jeudi matin parce que le match est à Guingamp et qu'elles sont à l'hôtel à Saint-Brieuc. Mais on aura surtout le temps après le match. Une réunion avant ce match décisif ne vous paraît pas opportune ?
Pour le moment, il faut parler du match. On ne va pas évoquer tout ce qui s'est passé. Corinne a pris la décision de sélectionner deux ou trois joueuses qui avaient émis quelques réserves. La préparation du match est le plus important. Ce n'est pas reculer, c'est être sage. Ensuite, vous allez prendre le dossier en mains ?
Exactement. Que faut-il faire pour sortir de cette impasse ?
On verra ça après. C'est tout de même allé extrêmement loin...
Écoutez, aujourd'hui, les meilleures sont là. Corinne a même ajouté qu'Amandine (Henry) serait capitaine. « La conférence de presse de Corinne Diacre a été exemplaire. J'en resterai là » Vous êtes capable de ramener la paix ?
Pour le moment, elles n'ont pas perdu beaucoup de matches... On est la troisième équipe au classement FIFA. La paix, on peut la faire. Ce sont des filles intelligentes. Corinne montre qu'elle prend le recul nécessaire pour diriger une équipe. lire aussi Qualifications pour l'Euro : résultats et classement Si la France ne bat pas l'Autriche, le poste de Corinne Diacre peut-il être remis en cause ?
Non. Pas du tout. Ce n'est pas le moment. Il y a une autre rencontre quatre jours après à Vannes. Ce n'est pas un match couperet. Le bilan sera fait à l'issue des deux matches ?
Oui. On verra aussi la volonté des joueuses d'être positives. Et s'il n'y a pas de qualification directe ?
Je n'en suis pas là pour le moment. Sa conférence de presse a été exemplaire. J'en resterai là. »