Foot - Bleues - Tournoi de France : les Bleues arrachent le nul contre les Pays-Bas

L'Equipe.fr
L’Equipe

Les Bleues ont terminé le Tournoi de France sur un match nul (3-3) contre les Pays-Bas lors d'un match à huis clos à Valenciennes. Les Françaises ont remporté la première édition de cette compétition amicale. Remportée par les Bleues, la première édition du Tournoi de France s'est terminée sur une note moins festive qu'espéré. Cette compétition amicale était aussi l'occasion pour les Françaises de retrouver leurs supporters quelques mois après une Coupe du monde où elles avaient su « conquérir le coeur du public », selon les mots de Corinne Diacre. Malheureusement pour elles, l'apparition du coronavirus les a obligées à jouer leur ultime match à huis clos alors que 15 200 personnes avaient acheté des billets pour venir les encourager contre les vice-championnes du monde. C'est donc dans un stade vide qu'elles ont reçu leur trophée après deux victoires et un match nul face aux Néerlandaises (3-3), qui terminent deuxièmes du tournoi. Le film de France - Pays-Bas Malmenées en début de rencontre, les Bleues ont marqué en toute fin de première période par Valérie Gauvin (1-2, 45e+1). Son 15e but en 31 sélections. La Montpelliéraine a remis les Françaises en jeu au bon moment alors qu'elles avaient encaissé deux buts en quatre minutes au coeur de la première période. Un premier par Wilms qui a astucieusement glissé un ballon entre les jambes de Solène Durand (0-1, 29e). La gardienne de Guingamp, qui honorait sa première sélection, a ensuite été battue sur penalty par Spitse, qui l'a prise à contre-pied (0-2, 33e). Les Bleues sont revenues sur la pelouse du Hainaut dans un état d'esprit plus conquérant sur la lancée de la fin d'une première période où Le Sommer (37e, 42e) - qui devra encore patienter pour égaler le record de 81 buts de Marinette Pichon en équipe de France - Katoto (37e), Diani (43e), Henry (44e) ont pris leur chance sans réussite. L'entrée en jeu d'Asseyi au poste de Le Sommer a fait du bien. La Bordelaise a notamment été intéressante sur coup franc comme à la 49e minute quand elle a trouvé l'arrière de la transversale. Après des tentatives de Geyoro (49e) et de Diani (55e), les Bleues ont obtenu un penalty à la suite d'une accélération d'Asseyi dont le centre a été arrêté de la main par Spitse (58e). Mbock n'a pas tremblé au moment de le transformer pour mettre les deux formations à égalité pour la plus grande joie du speaker qui a célébré comme il se doit le 6e but en 60 sélections de la Lyonnaise (2-2, 59e). Dans la minute qui a suivi la reprise non cadrée de Sarr (72e), Martens a redonné l'avantage à son équipe à la suite d'un centre en retrait de Beerensteyn, qui a pris le meilleur sur Torrent (2-3, 73e). La demi-volée de Mbock aurait pu permettre aux Bleues d'égaliser (83e) mais elle a été contrée. C'est finalement Ouleymata Sarr qui a de nouveau égalisé sur un centre de Torrent (3-3, 90e+4). Bleues : le second souffle d'Ouleymata Sarr Entrée à la place d'Amandine Henry, la Bordelaise a finalement remplacé Eugénie Le Sommer sur le côté gauche. Elle s'est rapidement montrée dangereuse sur un coup franc de 30 mètres qui a trouvé l'arrière de la transversale (49e) et aurait pu marquer un deuxième but de cette manière après celui contre le Canada (1-0). D'une manière générale, ses coups de pied arrêtés ont été très bien tirés et les Françaises auraient pu davantage en profiter. C'est elle qui provoque un penalty en débordant Wilms et en centrant devant Spitse qui met sa main pour stopper sa passe. Elle a glissé sur le côté droit après l'entrée de Karchaoui où elle s'est montrée très active. 26 Cela faisait 26 matches que les Bleues n'avaient pas encaissé trois buts lors d'un même match. La dernière fois, c'était contre l'Angleterre, en mars 2018, lors de la SheBelieves Cup (1-4).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi