Foot - Bleus - Équipe de France : Marcus Thuram dans les pas de son père, comme Youri Djorkaeff ou Patrice Rio avant lui

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Appelé en équipe de France, Marcus Thuram prend la succession de son père Lilian en sélection. Youri Djorkaeff, fils de Jean, l'a vécu avec les Bleus tout comme Paolo Maldini en Italie ou Pierre-Emerick Aubameyang avec le Gabon. France : les Djorkaeff en tête de file « Cela va faire plaisir à son papa, Tutu », a souri Didier Deschamps en évoquant la sélection de Marcus Thuram. Le jeune attaquant de Mönchengladbach possède un héritage lourd à porter. Son père Lilian, dit Tutu donc, possède un immense palmarès. Ancien défenseur, auteur de 142 matches avec la France entre 1994 et 2008, il a notamment remporté le Mondial 1998 et l'Euro 2000. lire aussi Didier Deschamps : « Thuram, le moment de l'avoir avec nous » Il faisait équipe avec Youri Djorkaeff, lui aussi bardé de titres grâce notamment à ses 82 capes (1993-2002). Son père, Jean, est devenu le premier joueur pro et la première star de l'histoire du PSG alors qu'il jouait auparavant à... l'OM. Il y a notamment remporté une Coupe de France en 1969, compétition qu'il avait déjà gagnée en 1964 avec l'OL. Jean Djorkaeff a été appelé 47 fois en équipe de France (1964-1972). Présent au Mondial 1934 (un match), l'attaquant Roger Rio (18 capes entre 1933 et 1937) a vu son fils Patrice (défenseur de Nantes) porter le maillot bleu à 17 reprises entre 1976 et 1978. Pas de jaloux chez les Gallice et les Pleimelding : une cape pour le père et une pour le fils. À l'étranger : la dynastie Maldini, Haaland et Hagi percent aussi Avec Daniel (19 ans, AC Milan), la dynastie Maldini pourrait connaître un troisième chapitre en sélection. Le grand-père, Cesare, a joué 14 fois pour la Nazionale entre 1960 et 1963. Le père, Paolo, a été une légende italienne, avec 126 sélections mais aucun titre majeur. lire aussi Après Cesare et Paolo, Daniel poursuit la lignée Maldini à l'AC Milan International danois à 19 reprises, Finn Laudrup est le père du duo Michael et Brian, 190 sélections à eux deux ! Le second a gagné l'Euro 92. André (86 sélections) et Jordan (58) Ayew, fils du légendaire Abedi Pelé, ont aussi des carrières bien remplies avec la sélection du Ghana et là aussi, un nom lourd à porter en comparaison avec le génie technique de leur père (73 capes), vainqueur de la CAN 82. Toujours en Afrique, le Gabonais Pierre Aubameyang (80 sélections) a le bonheur de voir son fils Pierre-Emerick évoluer au plus haut niveau (63 capes). Ses frères William et Catilina sont aussi internationaux. Erling Haaland aussi sait de qui tenir. À 20 ans, le géant norvégien (1,94 m) affole déjà les compteurs (six buts en sept sélections). Il pourrait faire une plus belle carrière que son père Alf Inge, qui a notamment disputé le Mondial 94 avec la Norvège (34 capes). Au Danemark, il y a eu Peter Schmeichel, immense gardien vainqueur de l'Euro 92 et auteur de 126 matches pour son pays. Son fils Kasper est désormais le dernier rempart des danois et compte déjà 58 sélections. Idole de l'Islande entre 1979 et 1997 (!), Arnor Gudjohnsen (73 capes) a été remplacé par son fils Eidur (88 sélections) lors d'un match le 24 avril 1996. Sacrée émotion. Le Maradona des Carpates Gheorghe Hagi, 4e du Ballon d'Or 1994 et 125 sélections au compteur avec la Roumanie, a vu éclore son fils Iannis. À 22 ans, il a joué 14 fois pour son pays. On peut aussi citer les Néerlandais Danny et Daley Blind, les Coréens Cha Bum-kun et Cha Du-ri, les Mexicains Javier et Chicharito Hernandez ou encore les Suisses Pierre-Albert et Stéphane Chapuisat.