Foot - Bleus - Antoine Griezmann après la victoire des Bleus contre la Finlande : « On a peut-être trouvé un système qui nous va mieux »

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Auteur d'un doublé avec les Bleus contre la Finlande (2-0), Antoine Griezmann avoue s'être senti très bien dans le 3-4-1-2 mis en place par Didier Deschamps. Antoine Griezmann, attaquant de l'équipe de France auteur d'un doublé lors de la victoire 2-0 des Bleus contre la Finlande, au micro de TF1 : « Je suis très heureux de ma performance et de celle de l'équipe. On avait envie de montrer qu'on était solide et qu'on n'avait rien perdu. Il faut garder cet état d'esprit, cette envie de tout donner sur le terrain, de gagner tous les duels et d'essayer de faire mal devant comme on l'a fait ce soir (mardi). On a peut-être trouvé un système qui nous va mieux, c'est le coach qui décidera. On a été costaud, on a gagné de belle manière. C'est une immense fierté (d'égaler le nombre de buts de Michel Platini en équipe de France avec 41 réalisations). Je suis là depuis 2014 et j'essaye toujours d'apporter le meilleur. » Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France en conférence de presse : « La relation entre Griezmann et Benzema a été excellente »
Hugo Lloris, gardien et capitaine de l'équipe de France, au micro de la chaîne L'Équipe : « On respire mieux après ce match. On a retrouvé du plaisir même si on a senti une équipe un peu crispée au début. À partir du moment où on ouvre le score, on a repris confiance. En deuxième mi-temps, on a revu un beau visage de l'équipe de France. On a affaire à de grands professionnels et on avait conscience du contexte. Nous, les cadres, on avait cette responsabilité vis-à-vis des jeunes. Et, surtout, on ne veut pas rater la qualification pour la Coupe du monde. « On n'a pas envie de revenir dans le rang. On était arrivé à un niveau très haut et on ne veut pas lâcher » On n'a pas envie de revenir dans le rang. On était arrivé à un niveau très haut et on ne veut pas lâcher. (à propos du système à 3 défenseurs axiaux et 2 pistons) C'était pour utiliser la largeur de la meilleure des façons. Jouer en 3-5-2 ne veut pas forcément dire qu'on est défensif. Il y a de plus en plus d'équipes, de clubs mais également de grandes nations qui évoluent dans ce système. Mais c'est surtout le désir et l'énergie qu'on a mis. Dès le premier ballon, Kurt (Zouma) monte au-dessus de tout le monde et gagne son duel de la tête pour lancer le rythme du match. »
lire aussi
Les notes de France-Finlande : Benzema-Griezmann, un duo qui régale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles