Foot - Bleus - Les Bleus pas tous égaux devant la vidéo

L'Equipe.fr
Après leur défaite contre l'Espagne (0-2), ce mardi, les joueurs de l'équipe de France ont largement commenté les deux faits de jeu qui leur ont été défavorables. Ils n'étaient pas tous du même avis concernant l'arbitrage vidéo.

Après leur défaite contre l'Espagne (0-2), ce mardi, les joueurs de l'équipe de France ont largement commenté les deux faits de jeu qui leur ont été défavorables. Ils n'étaient pas tous du même avis concernant l'arbitrage vidéo. Après l'incompréhension et la déception est venu le temps des questions. Battus par l'Espagne (0-2), ce mardi en match amical, au terme d'une rencontre marquée par deux décisions arbitrales inédites, les Bleus n'étaient pas tous du même avis concernant l'utilisation de l'assistance vidéo à l'arbitrage. Entre les pros et les antis, le débat a été très animé et riche en zone mixte. Interrogés en premier lieu sur ces deux faits de jeu, avant même sur le résultat, les joueurs de l'équipe de France se sont exprimés sans retenue. Ce qui a eu le mérite de nourrir le débat. Parmi les joueurs favorables à cette innovation, Hugo Lloris s'est montré très pragmatique. «C'est une évolution dans notre sport, je pense que c'est une bonne chose, a affirmé le capitaine le tricolore. Ça rend les décisions justes.» Prévenus par l'arbitre allemand avant le coup d'envoi du fonctionnement de cette nouvelle technologique, les Bleus étaient globalement d'accord pour dire que la vidéo allait «aider le football» à l'avenir, à l'image de Tiémoué Bakayoko. «Tant que ça peut aider l'arbitre, tant mieux», a ajouté Antoine Griezmann, plutôt fair-play après avoir vu son but refusé en début de seconde période (48e), pour une position de hors-jeu au départ de l'action de Layvin Kurzawa. Une attente trop longue Ce qui a surtout posé problème aux Français, c'est le temps pris par Monsieur Zwayer pour prendre sa décision. «On a toujours eu l'habitude de jouer sans temps-mort. Là, on attend, on est sur le terrain, on ne bouge pas. C'est un peu troublant, a estimé le défenseur parisien. Tout le monde fait des erreurs, les joueurs et les arbitres. Pour moi, ça devrait continuer comme ça a été toujours été.» Un sentiment partagé par Corentin Tolisso. «Emotionnellement c'est compliqué. On a attendu pendant deux ou trois minutes. Ça dénature un peu le jeu, a abondé le Lyonnais. C'est un bon système mais il devrait être plus développé pour que ça se fasse plus vite. Pour que les gens soient moins dans l'incompréhension.» Sur ce point, certains partenaires en désaccord se rejoignent. «C'était assez bizarre, a confirmé Griezmann. J'ai vu Deulofeu qui attendait près de l'arbitre et ensuite célébrer son but cinq minutes plus tard. C'est dommage là-dessus.» Bien que favorable au sens de l'histoire, Lloris regrettait également ce timing imparfait : «Il y a une pause, on n'est pas habitués à ça dans le football. Quand l'arbitre siffle, c'est instinctif, on prend le ballon et on a envie de jouer parce qu'on est menés 1-0. Mais il faut attendre la décision, l'adversaire a le temps de se replacer. Et en plus derrière, le but est validé. Ce sont des choses nouvelles. S'il faut s'adapter à ça, on le fera.» Beaucoup plus sceptique, Kevin Gameiro a été l'un des plus sévères avec l'utilisation de la vidéo. «Ça casse un peu la beauté du match, a jugé l'attaquant de l'Atlético de Madrid. Quand tu fêtes un but et qu'on te l'annule deux minutes après, c'est rageant, ça met un coup derrière la tête.» Kurzawa s'est montré encore plus catégorique. «Ça a tué notre match, a assuré le latéral gauche. Mais on ne peut rien y faire.» Les Bleus auraient-ils dit la même chose si ces décisions leur avaient été favorables ? En joueur expérimenté, Hugo Lloris a préféré retenir le positif : «Le ressenti doit être différent chez les Espagnols.» Pour que la vidéo fasse l'unanimité, il faut semble-t-il juste être de son côté.A VOIR : Didier Deschamps «Logique pour l'équité sportive»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages