Foot - Bleus - Le bulletin des nouveaux Bleus, de Mbappé à Thauvin

L'Equipe.fr
Cinq nouveaux joueurs avaient été appelés en équipe de France par Didier Deschamps pour les deux matches au Luxembourg (3-1) et face à l'Espagne (0-2). Certains ont saisi leur chance, d'autres moins.

Cinq nouveaux joueurs avaient été appelés en équipe de France par Didier Deschamps pour les deux matches au Luxembourg (3-1) et face à l'Espagne (0-2). Certains ont saisi leur chance, d'autres moins.Kylian Mbappé77 minutes, 2 matchesIl est celui vers qui tous les regards étaient tournés. À 18 ans seulement, l'attaquant monégasque a fait son entrée chez les grands et a confirmé qu'il n'avait pas été appelé par hasard. Très mature, il s'est adapté à son nouvel environnement, bien aidé en cela par ses (nombreux) coéquipiers à Monaco, ainsi que par les autres jeunes présents. Détendu et sans pression apparente, il s'est montré aussi disponible sur le terrain que pour les médias. À son crédit : deux grosses occasions, une au Luxembourg et une face à l'Espagne. Non converties. Il a fait aussi parler sa vitesse et n'a pas hésité à tenter, sans avoir peur de rater. Elogieux à son sujet, Didier Deschamps sait désormais à quoi s'en tenir : en plus des jambes, le gamin a aussi les épaules pour assumer ses responsabilités en sélection.Benjamin Mendy90 minutes, 1 matchTitulaire au Luxembourg, le défenseur monégasque (22 ans) a rempli son contrat, en rendant une copie très propre. Aligné côté gauche, le latéral s'est beaucoup dépensé, avec toujours à l'idée de proposer une solution offensive. Après avoir mis une première période pour s'adapter, il est monté en régime après la pause. Rarement inquiété défensivement, il a délivré une passe décisive pour Olivier Giroud (77e), contribuant au succès important des Bleus (3-1), en qualifications au Mondial 2018. Mais touché à un pied, il n'a pas pu enchaîner avec le match amical contre l'Espagne. Ménagé, il a suivi la rencontre depuis le banc. En concurrence avec Layvin Kurzawa et en l'absence de Patrice Evra, l'ancien Marseillais a marqué des points. À tel point qu'après une sélection seulement, sa place dans le groupe semble presque déjà acquise, s'il maintient son niveau actuel de performance.Corentin Tolisso80 minutes, 1 matchPas utilisé au Luxembourg, le jeune lyonnais (22 ans) a eu les honneurs d'être titulaire pour fêter sa première sélection en équipe de France, mardi contre l'Espagne. Aligné sur le côté droit du milieu en losange tricolore, il a fait preuve d'engagement. Mais a aussi beaucoup couru dans le vide, ne sachant pas vraiment où se situer en première période. Par la suite, il s'est avéré plus intéressant dans l'utilisation du ballon, n'hésitant pas à le porter quand il fallait. C'est dans ce rôle, celui de perforateur qu'il occupe à l'OL, que Didier Deschamps l'attendait. Encore un peu trop timide, il ne l'a pas beaucoup montré. Pour espérer être rappelé, le milieu polyvalent devra encore faire ses preuves en club et gagner en expérience.Tiémoué Bakayoko45 minutes, 1 matchAppelé en début de rassemblement, pour pallier le forfait de Paul Pogba, le milieu monégasque (22 ans) a connu des débuts hésitants en Bleu. Resté sur le banc au Luxembourg, ainsi qu'en première période face à l'Espagne, il a été lancé dans le grand bain à la reprise contre la Roja, mardi, à la place d'Adrien Rabiot. En manque de repères, il a perdu plusieurs ballons, dont un qui a conduit au penalty espagnol. «On fait tous des erreurs dans la vie», a-t-il estimé après coup, avec fatalisme. Sauf qu'après l'ouverture du score de David Silva, il n'a pas arrangé son cas. Voulant absolument rattraper son erreur, il a tenté des gestes difficiles, tantôt avec succès mais le plus souvent sans. Son envie manifeste de bien faire ne peut pas tout compenser. Pour revenir en sélection, il faudra montrer plus.Florian ThauvinIl n'a pas jouéSeul joueur parmi les cinq nouveaux à ne pas s'être offert le moindre temps de jeu, l'attaquant marseillais (24 ans) a au moins le mérite de s'être bien acclimaté au groupe. Sérieux aux entraînements et à l'aise avec ses nouveaux partenaires, il s'est contenté de regarder et de les encourager une fois les matches venus. Didier Deschamps espérait pouvoir faire jouer tout le monde, mais il a préféré faire entrer Thomas Lemar en fin de rencontre, contre l'Espagne. Il faudra attendre le prochain rassemblement, en juin, pour juger le gaucher, si celui-ci est rappelé.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages