Foot - Bleus - Deschamps, après la victoire des Bleus au Portugal : « Personne ne pourra enlever ce qu'on a fait il y a trois jours »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Didier Deschamps, le sélectionneur de l'équipe de France, a reconnu que la « dernière impression » laissée par les Bleus cette année sera celle du match, sans enjeu, contre la Suède, mardi. Même s'il préfère garder ce que ses joueurs ont réalisé au Portugal. « Après avoir utilisé différents systèmes dans cette Ligue des nations et depuis plusieurs mois, avez-vous toujours cette volonté de travailler par cycle ou est-ce un hasard ? Faut-il s'attendre à voir votre équipe encore évoluer en 4-4-2 contre la Suède, comme au Portugal ?
Je ne fais rien au hasard. On a peu de temps entre les matches pour travailler. C'est bien qu'on reste sur un schéma identique même si on peut passer de l'un à l'autre. Donc demain on jouera à 3 ! (rires) lire aussi Bleus : Martial et Rabiot s'entraînent à part Même s'il s'agit d'un match sans enjeu, beaucoup de joueurs auront encore des preuves à faire mardi après la défaite contre la Finlande (0-2). Allez-vous leur offrir une nouvelle chance ?
Je vous vois venir. Il y aura au moins un changement, puisque N'Golo Kanté est suspendu. Evidemment, ce match-là n'a pas l'importance du match de samedi. Mais il s'agit d'une rencontre internationale. Personne ne pourra enlever ce qu'on a fait il y a trois jours, même si la dernière impression sera celle du dernier match. Aujourd'hui je n'ai rien décidé sincèrement. On va faire une séance légère. J'attendrai de voir déjà dans quelles conditions sont ceux qui ont débuté le match samedi. Je sais ce que je voudrais faire, et avec qui, mais ça peut changer.
Didier Deschamps à propos de Kylian Mbappé « Ça fait plus de quinze jours qu'il n'a pas eu le droit au ballon et au jeu. Il a très envie de jouer » Comment comptez-vous utiliser Kylian Mbappé ? Va-t-il débuter le match ou plutôt entrer en jeu ?
Kylian va bien, il a fait la séance collective hier (dimanche). On a fait les choses progressivement pour qu'il soit amené à être disponible. Il va faire la séance aujourd'hui (lundi), je prendrai le temps de discuter avec lui aujourd'hui. Il y a les deux options, avec leurs avantages et leurs inconvénients. Je déciderai ce qui est le mieux pour lui et l'équipe. Ça fait plus de quinze jours qu'il n'a pas eu le droit au ballon et au jeu. Il a très envie de jouer. Il aurait pu, ça ne s'est pas joué à grand-chose, au Portugal. Il voulait être présent pour le match de demain (mardi). Si tout se passe bien, il le sera. lire aussi Le groupe 3 de Ligue des nations (Ligue A) Il y a quelques jours, vous avez laissé entendre qu'Olivier Giroud devrait jouer plus avec son club pour rester en équipe de France au printemps. Lui avez-vous conseillé de quitter Chelsea cet hiver ?
Je ne donne jamais de conseil, je donne un avis. Après, c'est la décision du joueur. Lui a eu des situations parfois compliquées à gérer. Aujourd'hui, elle n'est pas bonne pour lui. Est-ce qu'elle restera la même ou est-ce qu'elle s'améliorera ? A lui de voir. Mais par rapport à l'équipe de France, il a tout intérêt à ce qu'elle s'améliore. Il sait ce que je pense, même si je n'oublie pas tout ce qu'il a pu faire et tout ce qu'il serait capable de faire encore.

Certains joueurs vont-ils jouer leur dernière carte mardi, avant le rassemblement de mars qui sera déjà tourné vers la préparation de l'Euro ?
Non. Ils ont tous intérêt à être performants dans l'expression collective. Mais ce n'est pas pour ça que ça va leur garantir une place en mars. Ce sera une autre situation. Il y a de la concurrence. Ça me permet d'avoir des réponses pour le moment. Rien n'est acquis. »