Foot - Bleus - Didier Deschamps (Bleus) devrait s'appuyer sur ses grognards contre l'Ukraine

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'équipe de France alignée ce mercredi soir (20h45) contre l'Ukraine devrait être composée de dix champions du monde 2018 en Russie. Et d'Adrien Rabiot. Contraints de rester à Clairefontaine à cause de cas de Covid-19 détectés au sein du personnel de leur hôtel d'Enghien-les-Bains, les Bleus ne sont pas allés s'entraîner au Stade de France. Mardi en fin d'après-midi, ils ont effectué une ultime séance avant de jouer l'Ukraine sur le terrain Pibarot du Centre technique national. Didier Deschamps et son adjoint Guy Stéphan avaient concocté un douze contre douze assez original pour une veille de match sur une surface réduite pour l'intensité. Cette séance s'est conclue par des exercices de frappes. Mais il ne faisait guère de mystère, depuis la veille, que le sélectionneur avait en tête de commencer cette phase de qualifications pour la Coupe du monde 2022 avec le maximum de champions du monde. Dix d'entre eux devraient ainsi être alignés d'entrée face aux Ukrainiens dans un 4-4-2 asymétrique qui se rapprochera probablement du 4-2-3-1 entrevu au Portugal, le 14 novembre 2020 (1-0), pour la dernière production référence tricolore. Les 26 convoqués étant valides, trois d'entre eux iront en tribune Adrien Rabiot devrait être reconduit sur le côté gauche du milieu dans un rôle hybride où le Turinois pourrait aussi venir renforcer un milieu axial qui serait composé de Paul Pogba et N'Golo Kanté. La défense serait également la même qu'à Lisbonne avec Lucas Hernandez, préféré à gauche à Lucas Digne, aux côtés de Presnel Kimpembe, Raphaël Varane et Benjamin Pavard. Offensivement, le trio Mbappé-Griezmann-Giroud sera reconduit. Mardi, en conférence de presse, l'entraîneur tricolore s'est encore félicité du rendement de ce trident qui est « dangereux, avec des profils différents mais une bonne complémentarité ». Mis en balance avec Rabiot, Kingsley Coman devrait ainsi débuter sur le banc. Le Munichois avait joué à droite à Lisbonne en l'absence de Kylian Mbappé. Didier Deschamps compte aussi lancer Paul Pogba, de retour en forme avec Manchester United, dès le coup d'envoi. « DD » s'est réjoui d'avoir « l'embarras du choix » en cette période sanitaire toujours délicate. lire aussi Deschamps : « C'est bien d'avoir l'embarras du choix » Son groupe compte bien ses vingt-six joueurs valides mais il devra en écarter trois de la feuille de match au Stade de France. Mardi en début de soirée, le staff n'avait pas encore décidé qui il enverrait en tribune si bien que les numéros des Bleus n'avaient pas été attribués.