Foot - Bleus - Didier Deschamps (Bleus) : « Tout le groupe a répondu »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, s'est dit « satisfait » de la performance des Bleus, vainqueurs au Kazakhstan (2-0), ce dimanche. Mais il a regretté le manque d'efficacité de ses joueurs sur la fin. « Avez-vous apprécié la réaction de vos joueurs après le match nul contre l'Ukraine ?
Ce qui nous était arrivé (match nul 1-1) n'était pas une catastrophe. On avait un deuxième match à préparer. Ce n'est pas ce résultat qui allait conditionner ce que j'avais prévu. On a un groupe de 26 joueurs, qui est passé à 25 (après le forfait de N'Golo Kanté). C'est logique que ce ne soit pas les mêmes qui aient joué. Tout le groupe a répondu dans un match pas évident face à un adversaire qui a montré beaucoup de générosité. Si j'ai un regret, c'est notre manque d'efficacité pour corser le score à la fin. Mais ces 3 points ont la même valeur que (ceux pris) face à d'autres équipes. On va apprécier parce que ça s'enchaîne très vite. lire aussi Les Bleus s'imposent au Kazakhstan sans trembler ni briller Qu'avez-vous pensé des prestations d'Ousmane Dembélé et Anthony Martial ? Vous ont-elles plu ?
Ils ont fait des choses intéressantes. Ousmane confirme qu'il est sur la bonne voie. Il est capable de répéter les efforts et de faire des différentes. Il a été récompensé par ce but. Anthony est à l'origine du premier but. C'est bien pour les deux. À partir du moment où je les prends, c'est pour les utiliser. J'ai d'autres attaquants dans ce registre. Mais par rapport au profil de l'adversaire, c'était important de décrocher, de provoquer et de dribbler. Ils l'ont plutôt bien fait. Que pensez-vous de votre niveau de jeu actuel ? Est-ce qu'on attend trop des champions du monde ?
Chacun est libre d'attendre ce qu'il veut. L'équipe de France est performante et continue de l'être. On fait beaucoup de bonnes choses. Il n'y a pas eu de scores fleuves hier (samedi) non plus. Ce n'est facile pour personne. Il y a un adversaire, l'enchaînement de matches, plus tout ce qu'il y a avant. Ce ne sont pas des excuses. J'ai dit aux joueurs à la causerie de faire le job, de gagner. C'est ric rac mais on a gagné. Il y avait neuf nouveaux joueurs par rapport au match contre l'Ukraine, mais ils avaient déjà un vécu. Je ne vais pas leur enlever le mérite d'avoir bien fait des choses. Les parcours en qualifications sont toujours difficiles, l'essentiel est d'atteindre l'objectif. « Personne n'est inquiet donc on n'est pas rassuré » Quel est le programme jusqu'à mercredi et le match à Sarajevo ?
Récupération, récupération, récupération. Il y a peu de temps, ça passe par du sommeil. Demain (lundi), on a un voyage assez long. Je ne pense pas que beaucoup (de joueurs) ont joué mercredi et rejoueront mercredi. On va faire au mieux : nutrition, sommeil et soins pour amener l'ensemble du groupe avec le plus de fraîcheur possible sur les derniers jours du stage. Avez-vous eu l'impression que votre équipe a joué prudemment ? Êtes-vous quand même satisfait ?
C'est toujours difficile de gagner au haut niveau. Le Kazakhstan a fait beaucoup d'efforts. Mon seul regret, je le répète, est ne pas avoir mis 2 ou 3 buts de plus. Le gardien expérimenté (Alexandre Mokine) a fait plusieurs arrêts de grande classe. Mais je suis satisfait de mes joueurs. lire aussi Calendrier, résultats et classement du groupe D Êtes-vous rassuré aussi avant le match qui arrive en Bosnie ?
Personne n'était inquiet donc on n'est pas rassuré. On a pris un point (contre l'Ukraine), là on en prend trois. L'objectif sera de poursuivre avec une victoire à l'extérieur (en Bosnie). Je fais en sorte de relativiser aussi. Celui (le match) qui est derrière, on ne peut rien y faire. Le plus important est celui qui est devant. On va tout faire pour atteindre notre objectif et pour bien clôturer ce stage. »