Foot - Bleus - Didier Deschamps : « Giroud absent ? Un choix sportif »

·4 min de lecture

Le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, a justifié l'absence d'Olivier Giroud lors du rassemblement de septembre par un choix ponctuel, assurant que le nouvel attaquant de l'AC Milan était « toujours disponible ». « Pourquoi avez-vous décidé de ne pas convoquer Olivier Giroud ? Considérez-vous qu'une page se tourne pour lui en équipe de France ?
Je n'ai jamais eu de position radicale pour qui que ce soit. Olivier est toujours disponible. Sa situation a changé avec son transfert à l'AC Milan, où il a retrouvé beaucoup plus de temps de jeu. C'est simplement un choix sportif du moment par rapport à une liste de 23 joueurs, et avec de la concurrence évidemment, comme il y en a toujours eu. Il y a aussi le retour d'Anthony Martial qui, blessé, n'a pas pu être dans le groupe pour l'Euro. Il revient avec nous. Ce n'est pas se projeter (de ne pas le convoquer), c'est mon choix aujourd'hui. À Olivier de continuer à être performant (pour revenir). « Je continuerai d'avoir des discussions avec l'ensemble du groupe avec la même ligne directive, tout faire pour le bien de l'équipe » Après l'Euro, ressentez-vous le besoin d'avoir une discussion avec vos joueurs pour retrouver une certaine unité ?
J'ai été amené à communiquer en fin de semaine dernière (dans L'Équipe) par rapport à ce qu'il s'est passé à l'Euro. Je l'ai fait de manière à séparer l'Euro de ce qui nous attend, qui est le plus important. Des discussions avec les joueurs, j'en ai toujours eu, après la compétition aussi. Je ne vais pas me battre contre l'interprétation de certaines situations qui peuvent être différemment perçues à l'extérieur par rapport à l'intérieur. Je continuerai d'avoir des discussions avec l'ensemble du groupe avec la même ligne directive, tout faire pour le bien de l'équipe. Allez-vous revenir à une structure tactique plus fixe ou allez-vous continuer à faire des tests ?
Je l'ai fait à l'automne volontairement, ça a plutôt bien marché. Mais quand je vois que ça ne fonctionne pas, je ne vais pas m'entêter. Le fait de pouvoir changer (de systèmes) n'est pas un inconvénient, c'est plutôt un avantage pour mettre en difficulté l'adversaire. Je peux changer pour avoir différentes options. Il y a deux mois (à l'Euro), j'ai été amené à m'éloigner de mon idée première mais ça ne va pas à l'encontre de garder une bonne solidité défensive. lire aussi Diaby, Tchouaméni, Veretout et T. Hernandez appelés avec les Bleus, pas Giroud L'Euro a démontré que l'équipe de France manquait de leaders. Comment comptez-vous en faire émerger ?
Je ne partage pas du tout cette analyse. S'il y a bien quelque chose dont je ne vais pas me plaindre, c'est d'avoir des cadres qui ont joué leur rôle. Qu'il y en ait des nouveaux qui puissent émerger, ce n'est pas en claquant des doigts. Il faut avoir un vécu et une expérience au haut niveau pour assumer ce rôle. Et il y en a différents types, comme les leaders techniques. De ce côté-là, il n'y a pas de manques en ce qui me concerne. Je me répète, dans cette équipe, il y a des leaders et des cadres qui jouent et continueront à jouer leur rôle. Après l'Euro, avez-vous hésité à poursuivre votre mission ? Quelle a été votre réflexion ?
Ce qu'il y a de plus important c'est devant. Derrière, c'est ce qu'il y a dans le rétro, cela ne va pas nous faire avancer. Il y a eu différentes étapes dans ma réflexion pour avoir l'analyse la plus juste. À partir du moment où mon envie et ma détermination sont intactes, c'est l'essentiel et la première des choses. La deuxième, c'est que je suis convaincu qu'il y a encore beaucoup de choses à faire avec ce groupe. La décision appartenait à mon président (Noël Le Graët). C'est pour ça que je suis là aujourd'hui. » lire aussi Steve Mandanda numéro 3 en Bleus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles