Foot - Bleus - Didier Deschamps sur Karim Benzema : « Ça n'a jamais été un sujet tabou »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En conférence de presse, Didier Deschamps est revenu sur sa communication avec les médias à propos de Karim Benzema. Après avoir sélectionné Karim Benzema dans la liste pour l'Euro 2021, le sélectionneur Didier Deschamps a évoqué en conférence de presse son rapport aux médias concernant la présence ou non du Madrilène en équipe de France : « Non cela n'a pas été tabou. Mais à un moment, vous (les journalistes) me posez toujours plus ou moins la même question. J'ai dit les choses, le pourquoi du comment. Alors peut-être que ce n'était pas une réponse que vous attendez, ou qui vous plaît, mais j'ai expliqué le pourquoi. [...] Ma responsabilité, c'est l'équipe de France. Si c'est pour me parler des joueurs qui ne sont pas là... Pendant ce temps-là, l'équipe de France avait des matches. Je peux assurer que cela n'a jamais un sujet tabou. J'ai pris cela avec humour au Kazakhstan. Aujourd'hui, je ne peux pas faire plaisir à tout le monde. Il y a des déçus qui auraient mérité d'y être. » « Je sais très bien qu'il y en a qui ne joueront pas » Pour le sélectionneur, désormais le plus dur commence pour gérer ses hommes : « Dans ces 26, vous avez bien conscience que le premier jour, ils vont avoir le sourire, la banane. Et après la prépa, le premier match amical, trois d'entre eux doivent aller en tribune... Déjà, quand on n'en mettait pas en tribune... Ils ne pourront pas tous jouer. C'est notre boulot avec le staff technique. Ils ne pourront pas tous jouer, je ne sais pas encore lesquels mais ils sont là. Il y en a qui ont du caractère. Mais les équipes qui gagnent vivent toutes bien. » voir aussi Didier Deschamps : le roi de l'esquive

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles