Foot - Bleus - Didier Deschamps : « Poursuivre la route entamée en mars »

·3 min de lecture

En conférence de presse avant le match contre la Bosnie en qualifications pour le Mondial 2022 ce mercredi (20h45), Didier Deschamps s'est dit concentré sur le nouvel objectif des Bleus après l'échec à l'Euro. « Avec un seul entraînement complet, pouvez-vous vous autoriser des expérimentations ?
On a autant de temps que notre adversaire pour se préparer. Je ne suis pas là pour inventer quelque chose, j'aurai une option de départ qui pourra être modifiée. On aura une autre séance légère aujourd'hui. Pendant ces neuf jours de stages, les séances seront plutôt concentrées sur la récupération. On va aller à l'essentiel, faire ce qu'on sait faire et qu'on devra bien faire demain. « L'objectif est clair, je m'attends à ce qu'on maîtrise le plus possible » Du point de vue sportif, qu'attendez-vous de la part de votre équipe ?
Ce serait facile de dire que si tout se passe bien c'est parce que moi ou le président avons pris la parole. L'objectif est clair, je m'attends à ce qu'on maîtrise le plus possible. Ça ne change pas le fait que je cherche toujours à avoir une équipe qui posera des problèmes à nos adversaires sans que ce soit au détriment de notre solidité défensive. lire aussi Hugo Lloris : « Redonner un élan positif à l'équipe de France » On a sept points sur neuf. Pour atteindre notre objectif, ça passera par une victoire demain (mercredi). Les joueurs se connaissent. Il faut garder notre solidité et notre détermination. Le match aller n'avait pas été évident pour nous. On cherchera le résultat bien évidemment mais la manière aussi. Comment va N'Golo Kanté ?
N'Golo sera trop juste pour demain, il y a trop de risques. Ça devrait le faire pour samedi. Avez-vous plus de pression après l'échec de l'Euro ?
On ne peut pas changer ce qu'il s'est passé. Je n'aime pas le mot pression. Il y a de l'attente mais elle a toujours été là pour l'équipe de France. On a un nouvel objectif très important : se qualifier pour la Coupe du monde. Demain, il faudra poursuivre la route entamée en mars. Dans un stade avec du public, on ne va pas se plaindre. On sent la ferveur depuis qu'on est arrivé ici, c'est l'essence même. Pouvoir partager des émotions ensemble, c'est un plaisir. « Notre solidité ? On l'a perdue dix minutes à l'Euro. Qu'attendez-vous des latéraux en termes de participation au jeu ?
Il n'y a pas de changements, j'attends toujours la même chose de leur part dans une défense à 4. Ils ne sont pas limités dans leur participation offensive mais ça reste des défenseurs. L'un ne se fait pas au détriment de l'autre. Tout dépend aussi du joueur aligné devant eux. lire aussi Une cicatrice à refermer Comment retrouver la solidité défensive ?
On l'a perdue dix minutes à l'Euro. Il ne faut pas se focaliser dessus parce que ce n'est pas ça qui va nous faire maîtriser le match. C'est le haut niveau. Quand on n'a pas le ballon, il faut être efficaces et solides. Je ne connais pas le scénario du match de demain. L'intention première sera d'avoir le ballon et de nous imposer. Est-il possible d'avoir un noyau qui prend part aux trois matches en sept jours ?
Dans l'absolu oui. Est-ce que je pourrai toujours gérer certains joueurs sachant qu'il y a une obligation de résultats ? Je ne peux pas répondre catégoriquement. Je me doute que je serai amené à des changements dans le onze de départ entre les trois matches. Je ne vais pas changer pour changer. À part N'Golo Kanté, ils sont tous disponibles. Le seront-ils samedi ? Je n'ai pas toutes les réponses. Mais il est fort probable que les trois onze ne soient pas les mêmes. » voir aussi La conf' des Bleus en vidéo Didier Deschamps (au micro de la chaîne L'Équipe) : « Garder la même ligne directrice »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles