Foot - Bleus - Grâce à Benzema et Mbappé, les Bleus terminent sur une bonne note en Finlande

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Déjà qualifiée pour la Coupe du monde 2022, l'équipe de France a bouclé la phase de qualification par un succès (2-0) en Finlande. Karim Benzema et Kylian Mbappé ont marqué. Le match : 0-2 Il ne s'était pas passé grand-chose quand il n'était pas là, et il sera difficile, forcément, de ne pas voir un lien de cause à effet entre l'apparition de Karim Benzema sur la pelouse du stade Olympique d'Helsinki et l'expression collective, bien meilleure, des Bleus après son entrée en jeu (56e). Avec un nouveau but (66e), son neuvième depuis son retour en sélection, le trente-sixième en tout, l'attaquant du Real Madrid a pesé de tout son poids dans le succès des Bleus alors que Kylian Mbappé s'est, lui, chargé de tout (76e) pour donner un peu plus d'éclat à la fin de ces qualifications qui ont laissé la Finlande à quai. La place de barragiste lui a été ravie par l'Ukraine, vainqueur en Bosnie (2-0) grâce à deux réalisations de Zinchenko (58e) et Dovbyk (79e). Kanerva : « La France a montré sa qualité » lire aussi Le film du match Pour l'équipe de France, l'affaire était pliée depuis samedi soir et le récital offensif livré contre le Kazakhstan (8-0). Cela explique les cinq changements opérés par Didier Deschamps au coup d'envoi. Mais si cette rencontre comptait pour du beurre, elle a, au moins, confirmé que le profil des pistons était tout sauf anodin dans le 3-4-2-1 que le sélectionneur des Bleus a installé. Au même titre que l'entrée de Benzema, celle de Kingsley Coman (56e) a compté. Avec Léo Dubois, touché juste avant la pause, puis Benjamin Pavard qui a fini le match axial droit, l'animation offensive des Bleus avait laissé à désirer : un seul tir cadré en première période, le même total que les Finlandais. Cela a été beaucoup mieux ensuite dans une fin de match qui a vu Mattéo Gendouzi honorer sa première sélection. Cinq victoires, trois nuls et zéro défaite : l'équipe de France a mis un point d'honneur à terminer cette phase de poules sur une bonne note. Après la Ligue des nations remportée aux dépens de l'Espagne au mois d'octobre, deux des trois objectifs de l'année ont été bouclés. Le joueur : Mbappé encore décisif Un quadruplé contre le Kazakhstan samedi soir, une passe décisive et un nouveau but quatre jours plus tard contre les Finlandais : Kylian Mbappé a eu encore une fois un vrai impact sur le succès des Bleus. Sa remise pour Benzema, qui l'avait trouvé en point d'appui dans la surface, a permis au Madrilène d'ouvrir le score. Il s'est occupé de tout sur le deuxième but des Bleus, son vingt-quatrième en sélection : une accélération pour déposer Vaisanen le long de la ligne de touche côté gauche, avant d'enchaîner par une frappe enroulée du droit à l'entrée de la surface. Sans une intervention d'Hradecky (80e), il aurait même pu s'offrir un doublé.

lire aussi Le groupe D des qualifications pour la Coupe du monde 2022 zone Europe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles