Foot - Bleus - Hugo Lloris (capitaine des Bleus), après le match nul contre l'Ukraine : « On va assumer »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Contre l'Ukraine, le gardien et capitaine de l'équipe de France Hugo Lloris a estimé que les Bleus auraient dû faire davantage pour marquer un deuxième but et l'emporter face à l'Ukraine notamment en deuxième période (1-1). Hugo Lloris (gardien et capitaine de l'équipe de France, après le match nul contre l'Ukraine 1-1) : « Il nous a manqué un peu plus de jambes, un peu plus d'agressivité dans les 30 derniers mètres. Il y avait la place pour être à 2-0 à la mi-temps, malheureusement, ça n'a pas été fait. En deuxième mi-temps, on a fait une rentrée poussive. C'est très frustrant, à titre personnel. "Kim" (Kimpembe) est très malheureux sur le but, j'ai revu l'action, il y a très peu d'espaces entre ses jambes, ça lui touche la cuisse. Les Ukrainiens ont un maximum de réussite mais ils ont le mérite d'avoir très bien défendu et d'avoir été disciplinés. Le bloc ukrainien était difficile à manoeuvrer, on s'est procuré trop peu d'occasions. Hugo Lloris, capitaine de l'équipe de France. « On se devait de faire un peu mieux, de montrer un peu plus d'agressivité » On se devait de faire un peu mieux, de montrer un peu plus d'agressivité, de détermination dans les 30 derniers mètres. Il ne faut pas oublier que les Ukrainiens ont quelques situations de contres à la fin. C'est insuffisant, il va falloir vraiment lancer notre campagne de qualification au Kazakhstan par une victoire. Il n'y a pas d'inquiétude mais de la déception pour le moment. Ce n'est pas non plus alarmant. On va assumer ce match nul. On va axer au maximum sur la récup' pour ceux qui ont joué. Ceux qui n'ont pas joué seront prêts à aider l'équipe, dimanche. Les blocs bas ? Cela va nous forcer à nous améliorer dans l'utilisation du ballon. Ce que j'ai aimé, en première période, c'est qu'on est allés les chercher, on a pris des risques, parfois en un contre un derrière. C'est ce qu'il faut faire contre ce genre d'équipes. Mais il faut être capable d'être plus lucide dans les choix devant, être plus direct et agressif après la récupération du ballon. »
Antoine Griezmann (attaquant des Bleus, au micro de TF1) : « Il nous a peut-être manqué plus de joueurs offensifs qui pouvaient faire des un contre un sur le côté. On va apprendre à jouer face à un système comme ça et gagner dès le prochain match. J'essaie de toujours donner le maximum pour l'équipe. On voulait gagner mais on n'a pas fait un gros match. Maintenant il faut voir ce qu'on a fait de bien et de moins bien pour nous améliorer avant d'aborder le prochain match. Olivier Giroud (attaquant des Bleus, au micro de la chaîne L'Équipe) : « En première période, on domine notre sujet, on a une grosse possession, des occasions, mais on ne marque pas le deuxième but. Ça ne se joue pas à grand-chose. En deuxième période, on a continué à attaquer et on se fait surprendre sur une demi-occasion, je crois même que leur tir n'est pas cadré. On n'est jamais à l'abri d'un but comme ça et ça fait mal. On aurait dû mettre plus de présence devant le but en seconde période pour gagner ce match mais ils ont joué regroupés et ce n'était pas facile. Olivier Giroud « On ne va pas se trouver d'excuses » Sur ma première occasion le défenseur la sort du dos, c'est un manque de chance après un bon mouvement. Après, sur la tête, je la reprends en redescendant, ce n'est pas évident, mais ce n'est pas non plus immanquable. Donc je ne m'en veux pas plus que ça mais je suis toujours exigeant envers moi-même, j'aurais voulu aider l'équipe à gagner ce match. On ne va pas se trouver d'excuses. On a été un peu sonnés d'avoir pris un but sur une demi-occasion comme ça. On se demandait un peu ce qu'il nous arrivait. On a essayé de pousser, de réagir, on avait à coeur de revenir. C'est comme ça, c'est frustrant, mais c'est une équipe qui en voulait et qui est allée chercher son match nul. Même si c'était une équipe à notre portée, ils ont fait un très bon match. »