Foot - Bleus - Karim Benzema, sur son retour à Lyon avec les Bleus : « Ça va être très spécial »

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Karim Benzema, l'attaquant de l'équipe de France, a hâte de pouvoir jouer et revenir sur ses terres, à Lyon, pour la réception de la Finlande, mardi (20h45), en qualifications pour la Coupe du monde 2022. Dans un entretien diffusé ce dimanche matin dans Téléfoot, Karim Benzema est revenu sur plusieurs sujets. L'attaquant a bien sûr répondu à des questions sur le parcours de la France durant les qualifications à la Coupe du monde 2022 et le joueur de 33 ans demeure serein, malgré les deux derniers nuls concédés (1-1 face à la Bosnie-Herzégovine et l'Ukraine). lire aussi Les Bleus encore tenus en échec en Ukraine

« Non, il n'y a rien d'inquiétant, a-t-il affirmé. On sait que les matches sont de plus en plus durs. On ne peut s'en prendre qu'à nous, on doit mettre le tempo, gérer nos efforts et c'est à nous de faire la différence. Les matches sont différents, c'est à nous de mettre la vitesse.(...) On a les joueurs pour ça, on a des joueurs techniques, il faut juste ne pas tomber dans le rythme que l'adversaire met. Il ne faut pas être inquiet. » Benzema, forcément, a encore des regrets sur le parcours à l'Euro de la France, qui a été éliminée dès les 8es de finale par la Suisse (3-3 a.p., 4-5 aux t.a.b.). « Les jours qui ont suivi, bien sûr tu regardes les images, tu penses à la 80e minute où tu menais encore 3-1. C'est le haut niveau, la moindre erreur tu la paies cash, maintenant c'est digéré, on passe à autre chose. » « C'est vous qui dites le ''trio'' à chaque fois » Pour revoir les Tricolores sur le toit du monde en 2022, il faudrait également que la relation Benzema-Griezmann-Mbappé gagne en fluidité. Mais là encore, Benzema se montre confiant, et estime que chacun peut faire mieux. « C'est vous qui dites ''le trio'' à chaque fois (rires). (...) Ce n'est pas une histoire que ça marche ou non. Sur le terrain, il faut être décisif. Avec des joueurs de ce calibre-là, tu n'as pas besoin de travailler toute l'année avec eux. Il faut être bon sur le terrain et faire les bons choix. » lire aussi Calendrier, résultats et classement du groupe des Bleus La relation Benzema-Mbappé aurait forcément gagné en fluidité si le champion du monde 2018 avait rejoint le Real. Mais pour voir les deux joueurs sous les mêmes couleurs en club, il faudra donc attendre. « Le Real le veut, ce n'est plus un secret, a souri Benzema. J'aurais aimé qu'il puisse venir cette année, mais comme je l'ai dit, un jour ou l'autre il sera au Real. » En attendant, la France recevra, mardi, la Finlande au Groupama Stadium, à Décines. Et le natif de Lyon, formé à l'OL, attend ça avec impatience. « Ce sera très spécial, indique-t-il. Je n'ai pas encore joué dans ce nouveau stade. Et rentrer dans ma ville, là où tout a commencé pour moi... Ça va être spécial. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles