Foot - Bleus - Kylian Mbappé (Bleus) : «Je réalise mais je veux aller encore plus haut»

L'Equipe.fr
Kylian Mbappé a honoré sa première sélection en équipe de France, ce samedi lors de la victoire des Bleus au Luxembourg (3-1). Entré en fin de match, le jeune attaquant (18 ans) a profité.

Kylian Mbappé a honoré sa première sélection en équipe de France, ce samedi lors de la victoire des Bleus au Luxembourg (3-1). Entré en fin de match, le jeune attaquant (18 ans) a profité.Il s'en est fallu de peu pour que Kylian Mbappé soit encore l'homme de la soirée. S'il avait marqué sur son premier ballon, en fin de match (80e), ce samedi au Luxembourg lors de la victoire des Bleus (3-1) en qualifications au Mondial 2018, on n'aurait parlé que de lui. Une fois de plus ! Mais le jeune attaquant monégasque (18 ans) a vu sa frappe détournée par le gardien adverse. Irrésistible ces derniers temps, le «futur crack», comme présenté par Olivier Giroud après la rencontre, n'égalera pas Zinédine Zidane, buteur pour sa première cape. Il n'est pas trop déçu.«Zidane l'a mis au fond et moi non. Ça prouve que j'ai encore beaucoup de choses à faire», affirmait-il, lucide, dans les coursives du petit stade Josy Barthel, devant une nuée de micros, à l'affût de sa première réaction.«Deschamps m'a dit : "Joue ton jeu."»Remplaçant au coup d'envoi, le champion d'Europe U19 était en effet très attendu au Grand-Duché. Très applaudi par les 1200 supporters tricolores qui avaient fait le court déplacement, lors sa première sortie pour reconnaître la pelouse, il s'est ensuite échauffé sous les regards curieux des tribunes, pendant une demi-heure, uniquement avec Florian Thauvin. Assis sagement sur le banc en première période, il a rapidement été envoyé par le staff tricolore faire quelques foulées après la reprise. Derrière la cage de Hugo Lloris, il s'est d'abord inquiété du sort de son partenaire à Monaco, Djibril Sidibé, touché aux côtes et évacué sur une civière (60e).Puis le grand moment est arrivé. Rappelé par Didier Deschamps juste avant le troisième but des Bleus, marqué par Olivier Giroud, il a reçu quelques consignes du sélectionneur, et a remplacé Dimitri Payet (78e). «Il m'a dit : "Joue ton jeu"», racontera le nouvel international, après coup. Ce qu'il a fait, sans se mettre de pression.«Quand des grands joueurs vous acceptent, c'est super facile, a reconnu Mbappé, tout sourire, avant de monter dans le car. J'ai passé une super semaine et j'espère que les jours à venir seront encore meilleurs. Je réalise mais je vais encore travailler pour aller encore plus haut, même si après la sélection nationale, il n'y a plus grand-chose. Mais il faut y aller ! Comment voulez-vous que je me protège ? Non, je reste le même. Là, je suis un petit nouveau dans un groupe de grands joueurs, j'apprends, j'écoute et j'essaye de ne pas trop calculer ce qu'il se passe ailleurs.»Au sein des Bleus, il fait déjà l'unanimité. «Il s'est bien intégré, a témoigné Adrien Rabiot. Il est avec pas mal de ses coéquipiers (à Monaco) et de jeunes en général. C'est un bons gars, je suis content qu'il ait eu sa première sélection ce soir, parce qu'avec ce qu'il a fait ces dernières semaines, c'est mérité. Il est sur la bonne route». Mais après cette «une émotion incroyable», fidèle à sa réputation de jeune homme pressé, il ne veut pas s'attarder. «Maintenant, on a gagné. Il y a un autre match à préparer. Je vais vite passer à autre chose pour être opérationnel mardi (contre l'Espagne)», a-t-il aussi prévenu, histoire de bien profiter de sa «semaine de rêve». Adrien Rabiot : «Mbappé est déjà un crack»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages