Foot - Bleus - Le match des Bleus contre le Kazakhstan fera l'objet d'une surveillance policière particulière

·1 min de lecture

Six ans jour pour jour après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, la France affrontera ce samedi le Kazakhstan, au Parc des Princes, en mach de qualifications pour la Coupe du monde 2022. Près de 300 policiers seront mobilisés pour cette rencontre. France-Kazakhstan va, ce samedi soir, faire l'objet d'une surveillance attentive de la part des autorités publiques. Pas en raison de la présence de quelque 500 supporters de cette république d'Asie centrale mais davantage par rapport au symbole que représente cette rencontre, six ans après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris qui avaient fait plus de 100 morts. Ce soir-là, les Bleus avaient battu l'Allemagne (2-0) au Stade de France et les terroristes avaient fait exploser des bombes près de l'enceinte de Saint-Denis. lire aussi Le dernier voyage de Manuel Dias, première victime des attentats du 13 novembre Pour la rencontre de demain soir, avant laquelle la Fédération rendra hommage aux victimes de 2015, trois forces de police ont été réquisitionnées. Soit avec les effectifs de la Préfecture de police de Paris quelque 300 hommes. Mais la présence dans la capitale de la vice-présidente américaine Kamala Harris jusqu'à demain (samedi) et les manifestations prévues initialement pourraient contraindre les pouvoirs publics à revoir leur dispositif. lire aussi Procès des attentats du 13 novembre : « On est des morts-vivants »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles