Foot - Bleus - Rabiot avant Portugal-France à l'Euro : «Cristiano m'a dit : ''Faites attention à nous''»

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avant de rejoindre les Bleus, le milieu français de la Juventus Turin Adrien Rabiot a discuté avec son coéquipier Cristiano Ronaldo, qu'il affrontera lors de la troisième journée de la phase de groupes le 23 juin. « L'équipe de France a-t-elle vraiment changé avec le retour de Karim Benzema ?
C'est un peu tôt pour le dire. C'est clair que Karim apporte autre chose, on joue d'une autre manière avec lui que si on avait Olive (Giroud) devant. Avez-vous échangé avec Cristiano Ronaldo, votre partenaire à la Juventus, après le match nul du Portugal contre l'Espagne, vendredi (0-0) ?
On n'a pas échangé après ce match mais on s'était donné rendez-vous après le dernier match en club. On avait discuté un peu avant. Il m'avait dit qu'on avait une équipe très solide parce que ça parlait beaucoup de l'équipe de France au sein de la Juventus. Mais il nous avait dit : « Faites attention à nous quand même. » lire aussi Le programme de l'Euro Le système en losange nécessite beaucoup d'efforts pour les relayeurs : fragilise-t-il l'équipe ?
Que ce soit Paul (Pogba), moi ou un autre milieu, on est capables de faire ces efforts là. C'est vrai que ça demande plus d'efforts mais, si on est bien organisés, bien coordonnés avec les joueurs offensifs, ça peut marcher. Il faudra voir ça, quand même, face à une autre nation que le pays de Galles (victoire mercredi, 3-0). Mais le coach nous avait donné la possibilité de permuter les positions au milieu, de se projeter. C'est une arme qui peut poser d'autres problèmes aux équipes adverses. Quatre ans après votre match en Bulgarie, regrettez-vous vos déclarations de l'époque lorsque vous aviez dit avoir peur de vous blesser au moment de votre entrée ?
Tout ça, c'est du passé. En quatre ans, il s'est passé beaucoup de choses et des choses plus importantes que ce match. J'ai changé en quatre ans, en tant que joueur et en tant qu'homme. Aujourd'hui, c'est un autre Rabiot. « On est sûrs de nos forces » En quoi avez-vous changé ?
J'ai évolué. Mon football a évolué aussi. J'ai pris de l'âge, mûri, grandi. La France est-elle la grande favorite de l'Euro ?
Il faut rester mesurés. On est champions du monde en titre, on a la finale de 2016 (défaite contre le Portugal, 0-1 a.p.) mais nous, on a un autre regard. Maintenant, on a cette confiance, avec le potentiel qu'on a et on est sûrs de nos forces. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles