Foot - Bleus - Tiémoué Bakayoko : «La vidéo va aider le football»

L'Equipe.fr
Après la défaite des Bleus en match amical contre l'Espagne (0-2), largement imputable à l'utilisation de l'arbitrage vidéo, Tiémoué Bakayoko, qui a honoré sa première sélection ce mardi, faisait partie des joueurs qui se félicitaient de cette innovation.

Après la défaite des Bleus en match amical contre l'Espagne (0-2), largement imputable à l'utilisation de l'arbitrage vidéo, Tiémoué Bakayoko, qui a honoré sa première sélection ce mardi, faisait partie des joueurs qui se félicitaient de cette innovation.«Approuvez-vous l'arbitrage vidéo, qui a joué un grand rôle ce (mardi) soir dans le résultat ? C'est quelque chose de différent. L'arbitre était venu nous voir en début de match pour nous en expliquer le fonctionnement. On a pu voir que ça a fait son effet ce soir. On a marqué un but et quelques minutes tard, il était refusé. Ça va aider le football. Forcément c'est frustrant, mais il n'y a rien de plus précis que la vidéo. Il faut l'accepter.Que retenez-vous la rencontre par ailleurs ?L'Espagne a une belle équipe. C'était un match difficile, on a beaucoup couru après le ballon. Ils gagnent ce match plus ou moins logiquement. On va tous retourner dans nos clubs et essayer de revenir, pour remporter d'autres victoires.Avez-vous quand même apprécié cette première sélection ?Oui, il y avait une très belle ambiance. C'est la première, c'est sûr que je ne l'oublierai pas. Qui plus est face à une équipe espagnole de grande qualité. On apprend, j'apprends aussi. J'espère revenir un jour.Que s'est-il passé sur votre perte de balle avant le penalty espagnol ?C'est dommage de perdre ce ballon qui nous met un peu dans la merde. J'apprends, je suis entouré de grands joueurs. Il faut faire des erreurs dans la vie. Je suis déçu quand même, mais je dois passer à autre chose.Le grand nombre de jeunes joueurs a-t-il nui à la performance de l'équipe de France ce soir ou faut-il plutôt retenir les promesses pour l'avenir ?C'était bien de tous se retrouver. J'étais avec la plupart d'entre eux en Espoirs. Ça se voit qu'on a progressé. Je suis content qu'il y ait beaucoup de jeunes. Le coach (Didier Deschamps) fait ses choix. Peut-être que demain, on sera beaucoup moins à être sélectionnés. Alors, il faut bien travailler en club pour prétendre à revenir.Avez-vous senti que le niveau était plus élevé par rapport à vos matches avec Monaco ?Oui, j'ai pu me rendre compte que c'était autre chose. C'était même supérieur à la Ligue des champions. Il faut continuer à progresser pour atteindre ce niveau.Pourquoi avez-vous choisi de jouer pour la France et non pour la Côte d'Ivoire ?Je n'ai pas envie de parler de ça.»A voir : Tolisso : «Beaucoup d'émotions»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages