Foot - BRE - Neymar pense à la Coupe du monde 2022 avec le Brésil « comme si c'était la dernière »

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un entretien pour Red Bull, Neymar, l'attaquant du PSG, a précisé les propos qu'il avait tenus lors d'une interview pour DAZN où il annonçait que la Coupe du monde 2022 serait sa dernière avec le Brésil. « Je pense que la Coupe du monde 2022 sera ma dernière. Je la vois comme la dernière parce que je ne sais pas si je serai assez fort mentalement pour continuer à gérer ma vie de footballeur par la suite. » Dans un entretien pour DAZN, Neymar avait lâché ces mots qui avaient eu l'effet d'une bombe au Brésil. La star du PSG laissait sous entendre une retraite internationale dans un petit plus d'un an, à seulement 30 ans, après la Coupe du monde 2022 au Qatar. lire aussi Le coup de blues de Neymar Dans une interview accordée à son sponsor Red Bull, Neymar est revenu sur ses propos. « J'ai dit quelque chose, mais les gens ont compris une chose différente. J'ai dit que, oui, ce serait ma dernière Coupe du monde et que j'y ferais face de la meilleure façon possible. Je ferai de mon mieux pour être là à 100 %. Car, c'est comme ça que je m'y prends quand j'ai un match. S'il y a un match demain, ce match pour moi, c'est comme si c'était le dernier de ma vie. Donc, pour cette Coupe du Monde qui approche, j'y pense comme si c'était la dernière pour moi parce que je ne sais pas comment sera demain et ce qui peut arriver. » « Les gens ont compris une chose complètement différente » L'international brésilien (115 sélections) n'a visiblement pas l'intention de prendre sa retraite internationale de sitôt. « Quand j'ai dit ça, c'était un peu controversé, les gens disaient que je voulais arrêter de jouer au football et que je quitterais l'équipe nationale. Les gens ont compris une chose complètement différente. Je voulais dire que je le vois comme si c'était le dernier. Pourquoi ? Parce que nous ne savons pas comment sera demain et ce qui peut arriver. » Voilà qui devrait rassurer les supporters de la Seleção. lire aussi Jussiê au sujet de la pression que subit Neymar au Brésil : « Là, il en a marre »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles