Foot - BRE - Le président brésilien Jair Bolsonaro insiste pour une reprise

L'Equipe.fr
L’Equipe

Malgré la pandémie de coronavirus, le chef de l'Etat brésilien Jair Bolsonaro estime que les matches doivent pouvoir reprendre à huis clos. Le président du Brésil, Jair Bolsonaro, insiste pour un retour rapide du football dans son pays. Sous la pression du chef de l'Etat, la Fédération brésilienne (CBF) a élaboré un protocole de reprise du Championnat (qui aurait dû débuter début mai), en collaboration avec des infectiologues et des médecins du sport. Vendredi, Bolsonaro a de nouveau insisté pour la reprise des matches, bien que son pays soit fortement touché par la pandémie de coronavirus (près 10 000 morts). Le club de Flamengo, qui a procédé à une large campagne de tests en interne, a notamment enregistré plus de 30 cas positifs, tous asymptomatiques, dont 3 joueurs. Les joueurs du Brésil mettent en avant leur santé « A notre avis, et bien que je ne sois pas médecin, nous pensons que les matches pourraient reprendre, sans public dans un premier temps », a indiqué le président, lors d'un échange avec la presse devant le palais de l'Alvorada à Brasilia, rapporte l'agence italienne Ansa. Jair Bolsonaro « Certaines équipes, comme Flamengo et Palmeiras, ont des millions de dollars de dépenses et certaines ont dû réduire les salaires » Bolsonaro a plaidé l'urgence économique, arguant que la situation des clubs, privés des revenus issus des droits télé, était préoccupante. « Certaines équipes, comme Flamengo et Palmeiras, ont des millions de dollars de dépenses et certaines ont dû réduire les salaires. » Il a sommé son nouveau ministre de la Santé, l'oncologue Nelson Teich, nommé le 17 avril, d'inscrire le sujet du football à son agenda lors de sa visite à Rio de Janeiro, où il doit rencontrer le gouverneur Wilson Witzel et le maire Marcelo Crivella. Vendredi, son ministère annonçait le décès de 751 personnes du Covid-19 en 24 heures, des chiffres officiels fortement mis en doute par la communauté scientifique.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi