Foot - BRN - Retour triomphal en Australie du footballeur du Bahreïn détenu en Thaïlande

L'Equipe.fr
L’Equipe
Hakeem al-Araibi a quitté la Thaïlande, où il a été détenu et longtemps menacé d'extradition vers son pays d'origine. Il a retrouvé l'Australie, où il est réfugié politique.
Hakeem al-Araibi a quitté la Thaïlande, où il a été détenu et longtemps menacé d'extradition vers son pays d'origine. Il a retrouvé l'Australie, où il est réfugié politique.

Hakeem al-Araibi a quitté la Thaïlande, où il a été détenu et longtemps menacé d'extradition vers son pays d'origine. Il a retrouvé l'Australie, où il est réfugié politique. Hakeem al-Araibi, le footballeur du Bahreïn détenu en Thaïlande depuis novembre et longtemps menacé d'être extradé vers son pays natal, a effectué mardi un retour triomphal en Australie où il bénéficie du statut de réfugié politique. « Je veux remercier l'Australie », a déclaré tout sourire à sa descente d'avion le joueur de Pascoe Vale FC (D 2 australienne). Après plus de 70 jours de détention en Thaïlande, il a quitté le royaume lundi soir à destination de Melbourne, l'émirat du Bahreïn ayant renoncé à sa demande d'extradition. Al-Araibi avait été condamné en 2014 par contumace à dix ans de prison par la justice du Bahreïn, accusé d'avoir endommagé un poste de police deux ans plus tôt lors de manifestations en marge du Printemps arabe, ce qu'il a toujours nié. S'estimant menacé dans l'émirat, il avait pris la fuite en Australie. Il avait été arrêté fin novembre en Thaïlande, où il était en voyage de noces. Depuis son arrestation, une campagne internationale très médiatisée réclamait son retour en Australie. La FIFA lui avait notamment apporté son soutien. Lundi, la fédération australienne s'était réjouie de son prochain retour.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi