Foot - Business - Un sponsor commun entre le foot masculin et féminin

·2 min de lecture

L'ancien sponsor de la Coupe de la Ligue de 1999 à 2016, Point. P, revient dans le milieu du football en signant un partenariat de trois ans avec la LFP et la FFF. C'est une première. Jamais une marque n'avait, hors équipes de France, à la fois sponsorisé le football masculin et féminin en France. L'entreprise Point. P a décidé de faire tomber les barrières en signant un contrat de trois ans avec la Ligue de Football Professionnel (LFP) ainsi qu'avec la Fédération Française de Football (FFF). Nicolas Godet, directeur général de Point. P « Être sponsor à la fois du foot masculin et féminin fait sens avec nos valeurs, car nous promouvons la mixité et l'équilibre hommes-femmes dans notre entreprise » L'enseigne du groupe Saint-Gobain devient donc le partenaire officiel de la Ligue 1 Uber Eats, de la Ligue 2 BKT et de la D1 féminine Arkema. « Être sponsor à la fois du foot masculin et féminin fait sens avec nos valeurs, car nous promouvons la mixité et l'équilibre hommes-femmes dans notre entreprise, souligne Nicolas Godet, directeur général de Point.P. Le monde du bâtiment est très masculin, il n'y a que 11 % de femmes. Chez nous, on a passé la barre des 25 % et notre objectif est d'atteindre les 50 %. » Le leader de la distribution des matériaux en France, qui emploie 11 500 personnes, n'en est pas à son premier coup d'essai dans le milieu du ballon rond. Point. P (environ 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires) a sponsorisé la Coupe de la Ligue de 1999 à 2016. « Depuis que ce partenariat a cessé, la Coupe a été supprimée, on espère que nos Championnats vont bien se porter ces prochaines années », s'amuse Mathieu Ficot, directeur général adjoint de la LFP. Le contrat avec Uber Eats en cours de renégociation La société va également sponsoriser cinq joueuses de la D1 féminine et les intégrer dans sa team d'athlètes créée en 2018. Ce dispositif, imaginé dans le cadre du Pacte de performance initié par le ministère des Sports, compte déjà trois sportifs, la triple championne d'Europe de karaté Anne-Laure Florentin, le champion de France de ski handisport Jordan Broisin et le champion paralympique de triathlon à Tokyo Alexis Hanquinquant. « On leur proposera également une reconversion au sein de notre entreprise, les premiers noms devraient être dévoilés d'ici la fin d'année », précise Nicolas Godet. La LFP accueille donc un nouveau partenaire après le site de paris sportifs Betclic en 2020 ou encore Decathlon (Kipsta), futur fournisseur du ballon de L1 et L2 pour la période 2022-2027. « Contrairement à tout le reste, la crise sanitaire du Covid n'a pas particulièrement touché le secteur des partenariats - qui rapportent entre 25 et 35 millions d'euros par an à la ligue, souffle Mathieu Ficot. Nos sponsors ont été fidèles, mais on est en prospection pour un partenaire technologique. » Le contrat avec Uber Eats, namer de la Ligue 1 jusqu'à la fin de la saison 2021-2022, est actuellement en renégociation pour une possible prolongation jusqu'en 2024. À l'instar du deal qui lie la Ligue 2 et le groupe indien BKT.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles