Foot - C. Ligue - David Guion (Reims) : « À la hauteur de l'événement »

L'Equipe.fr
L’Equipe

L'entraîneur de Reims était satisfait de l'état d'esprit affiché par ses joueurs après la qualification obtenue face à Strasbourg (0-0, 4-2 aux tirs au but), mardi soir, en quart de finale de la Coupe de la Ligue. David Guion, entraîneur de Reims, après la qualification de sa formation face à Strasbourg en quart de finale (0-0, 4-2 aux tirs au but), mardi soir : « J'ai dit à mes joueurs qu'il fallait vivre des émotions, ce qui a été le cas à travers ce match. Pendant la première heure, les deux équipes étaient très bien organisées. Les Strasbourgeois avaient disposé deux lignes de quatre et jouaient long sur Ajorque avec des percussions autour de lui. Nous ne tenions pas le ballon. On a manqué d'impact et de poids devant pour être plus dangereux. Malgré tout, on a eu quelques situations. Le compte rendu du match Les Strasbourgeois ont amené beaucoup de puissance et on a souffert. L'expulsion de Nathanaël (Mbuku, 59e) est logique. On a alors changé de méthode. Dans nos têtes, on s'est mis dans un état exceptionnel. On a subi. Et très bien défendu. Je sais que ce n'est pas très valorisant pour le foot mais on ne pouvait pas faire autre chose. On a essayé de mettre de la vitesse avec Donis devant. Mais Strasbourg était bien organisé sur les transitions et on n'a jamais pu en profiter. Tous les résultats et le calendrier de la Coupe de la Ligue 2019-2020 On sait que le mental en Coupe est déterminant. Mon équipe a été à la hauteur de l'événement. Et sereine dans l'épreuve des tirs au but. Les garçons se sont permis de rêver pour aller chercher cette demi-finale. On a envie de faire quelque chose dans cette Coupe où j'ai toujours mis ma meilleure équipe. La réaction de Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg) (à propos de Nathanaël Mbuku, expulsé à la 59e) Je voulais un garçon qui amène de la percussion et provoque. Je viens de discuter avec lui. Il est très déçu. On peut penser que ce n'était pas une bonne chose de l'avoir fait entrer. Il n'a pas fait une entrée très intéressante. Il perd ses deux premiers ballons et s'énerve. Et commet un excès d'engagement. Il doit être en capacité à mieux gérer ses émotions. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi