Foot - C. Ligue - Le PSG estime que la LFP est en partie responsable des dégradations au Parc OL

L'Equipe.fr
Le PSG a fait savoir ce vendredi qu'il regrettait l'amende de 100 000 € dont il devra s'acquitter après les incidents survenus dans les tribunes du Parc OL en finale de la Coupe de la Ligue.

Le PSG a dénoncé vendredi les «défaillances graves de l'organisateur du match», la Ligue de football professionnel, après la sanction prononcée contre ses supporters pour des dégradations au Parc OL lors de la finale de la Coupe de la Ligue.Sanctionné jeudi soir d'une interdiction de déplacements visant ses supporters lors des deux prochains matches à l'extérieur suite aux incidents en finale de la Coupe de la Ligue, le PSG a dénoncé vendredi les «défaillances graves de l'organisateur du match», la Ligue de football professionnel (LFP).Le PSG cible la LFP Dans un long communiqué publié vendredi sur son site, le club parisien réaffirme que les dégradations matérielles constatées lors de la finale sont «inacceptables» mais fait également part de «sa conviction que les incidents du Parc OL auraient pu rester confinés dans des proportions considérablement réduites». Il cible la LFP, qui «avait notamment la responsabilité de définir et de dimensionner les mesures de sécurité», et «le devoir de s'assurer que les entreprises de sous-traitance, sollicitées pour l'événement, possédaient la juste expérience pour remplir l'intégralité des missions de sécurité qui leur étaient confiées».L'OL a refusé de donner des vidéos Le PSG affirme par ailleurs avoir «demandé une intervention immédiate à ses stadiers quand les dégradations de sièges ont commencé à être constatées par ses services», et constaté que «leur intervention a été ralentie en raison, notamment, de problèmes de communication dans le stade qui relevaient de la responsabilité de l'organisateur de la rencontre». Le club déclare également avoir «demandé» à l'Olympique lyonnais, propriétaire du Parc OL, «de lui fournir toutes vidéos susceptibles de lui permettre l'identification des responsables des incidents, ce qui a été refusé par le club lyonnais».Plainte contre XLe PSG avait annoncé dès lundi son intention de porter plainte contre X pour que «toute la lumière soit faite sur ces incidents», évoquant «l'arrachage de quelques dizaines de sièges».

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages