Julian Draxler «pense encore beaucoup» à la déroute contre le Barça

L'Equipe.fr
Julian Draxler apprécie la vie parisienne.

«Les premiers temps ont été difficiles, je ne voulais pas en parler. Mais oui, on pense encore beaucoup» à la déroute contre le Barça en huitièmes de finale retour de Ligue des champions (1-6), a reconnu vendredi Julian Draxler dans une interview au Parisien / Aujourd'hui en France. «Je ne pense pas que cela puisse s'effacer», ajoute l'Allemand.


«C'est très, très dur car la Ligue des champions est quelque chose de spécial pour nous. (...) On était vraiment dans un mauvais jour, alors que tout a réussi à Barcelone». A la veille de la finale de la Coupe de la Ligue contre Monaco, il estime toutefois que le PSG reste «la meilleure équipe de France». «Maintenant, nous devons le démontrer sur le terrain, et dès samedi lors de cette finale.»


Sa vie à Paris

L'Allemand raconte aussi sa vie dans notre capitale, où il habite depuis le début de l'année. «Je vis dans le XVIe arrondissement. Je voulais habiter au coeur de la ville. Quand on a la chance de jouer et de vivre à Paris, c'est aussi pour profiter de cette ville, des restaurants, des monuments.» En revanche, il n'aime pas être dérangé quand il mange. «Lorsque les supporteurs me voient, ils viennent me demander des photos. Cela se passe bien tant que ce n'est pas pendant mon dîner. Je n'aime pas être dérangé lorsque je mange», dit-il en riant.

Regarder les gens


Comme tout Parisien qui se respecte, Draxler «aime aussi beaucoup (s)'asseoir dans un café et boire un verre en regardant les gens passer dans la rue». En revanche, il a encore du mal à s'exprimer dans notre langue. «Mon français n'est pas suffisant pour donner des interviews mais pour parler dans le vestiaire, ça va. J'ai un professeur, mais je dois encore travailler. J'aime cette langue, je l'ai apprise à l'école. J'ai des bases de grammaire, mais je ne l'ai pas parlé pendant quatre ou cinq ans. Je cherche encore souvent les mots. Quand je vais faire des courses en ville, je me débrouille déjà et je suis certain que l'été prochain pour la nouvelle saison, cela ira.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages