Foot - C. Ligue - Les tops flops de Lille-Amiens :

L'Equipe.fr
L’Equipe

Luiz Araujo et Renato Sanches ont brillé lors de la victoire des Lillois sur Amiens (2-0) ce mercredi soir en coupe de la Ligue. Très bon contre Raon-L'Etape en Coupe de France le week-end dernier (3-2), Luiz Araujo a été préféré à Ikone, pas à 100 % physiquement. Il a ouvert le score d'une superbe frappe enroulée à la 50e. Son tir lointain de la 66e a frôlé l'arête du but de Dreyer. À l'aise dans les combinaisons en une touche de balle, notamment avec Renato Sanches, le Brésilien de 23 ans n'a jamais cessé de presser l'adversaire. De quoi convaincre Galtier de le titulariser dimanche en L1, pour la première fois depuis le 22 novembre ? Son match aurait pu être parfait s'il avait tiré à la 37e, lorsqu'il s'était ouvert le chemin du but après un joli dribble. À part cette hésitation coupable, le Portugais a encore sorti un bon match. Encore aligné sur le flanc droit, même s'il a été recentré lors de l'entrée de Rémy en deuxième période, il a régalé techniquement malgré certaines prises à deux ou trois de la part des Amiénois. Il a fait des ravages quand il est venu dans le coeur du jeu, combinant bien avec Araujo. Son tir de la 77e a frôlé la barre. Quasiment pas utilisé en début de saison, il a profité de la crise (et de sa polyvalence) pour s'immiscer dans le onze d'Amiens depuis plusieurs semaines. Fatigué après la rencontre à Rennes en Coupe de France, il a parfaitement tenu sa place dans la défense à trois axiaux des Picards. Présent au duel, il a récupéré beaucoup de ballons et relance souvent avec justesse. Sa vitesse sauve de nombreuses situations. Son agressivité a d'abord permis à Amiens de dominer l'entrejeu. Mais il n'a pas su la canaliser : averti pour un tacle en retard sur André à la 21e, il a été expulsé à la 38e à la suite d'une semelle sur Bamba. Il avait déjà frôlé le rouge quatre minutes auparavant, à cause d'une altercation avec Osimhen. M. Bastien s'était alors montré pédagogue mais Zungu ne s'est pas calmé pour autant. Dominatrice, son équipe a été éliminée en infériorité numérique. Il souffre depuis plusieurs semaines. Pas utilisé contre le PSG avant la trêve, auteur de seulement 21 minutes de jeu à Rennes samedi dernier en Coupe de France, il a retrouvé son poste de titulaire face à son ancien club de Lille. Impliqué sur le but d'Osimhen, puisqu'il s'est fait crocheter par le dribble, il avait eu une hésitation très dangereuse à la 48e devant le Nigérian et Sanches. Son seul fait d'armes a eu lieu à la 8e, lorsqu'il s'est sacrifié pour empêcher un tir de Bamba qui prenait la direction du but. D'habitude, il est le Lillois qui montre l'exemple en gagnant ses duels, et avançant constamment sur l'adversaire. Face à Amiens, l'ancien milieu de Rennes a été très emprunté. Il a récupéré peu de ballons, largement gêné par l'impact de Gnahoré et de Zungu. Des erreurs techniques inhabituelles, sur des ballons anodins. Un match à oublier. Luka Elsner : « J'ai peu de choses à reprocher aux joueurs »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi