Foot - C1 - 1ère j. Real-City, choc au sommet

Première journée de la phase de poules et déjà un choc dans le groupe D. Le Real Madrid, à la peine en Liga, va tenter de relever la tête face à l'épouvantail Manchester City (20h45).Un choc, un vrai. C'est pour ces matches-là que la Ligue des champions fait fantasmer les amateurs de football. Real Madrid-Manchester City, deux des plus belles équipes d'Europe sur le papier, s'affrontent mardi à Santiago Bernabeu avec l'envie commune de frapper un grand coup. D'un côté, le Real Madrid, à la peine en Liga, aurait bien besoin d'une victoire pour s'éviter une crise plus profonde. «Nous parlons d'un groupe avec quatre champions de quatre pays forts, surtout pour Manchester City et le Borussia Dortmund, rappelle José Mourinho à l'UEFA. L'Ajax n'est pas une équipe facile à jouer non plus. L'objectif n'est pas de gagner les six matches, mais de se qualifier». Une manière habile de désamorcer la situation, mais personne n'est dupe et les Merengue sont attendus au tournant.
Manchester City aussi. S'ils ont mieux démarré leur championnat que leur adversaire du soir, les Citizens sortent d'une campagne de Ligue des champions 2011/2012 indigne de leur effectif, plus logique pour un club encore en construction. Eliminé dès la phase de poules l'an dernier, Manchester City a retenu la leçon selon Roberto Mancini : «Nous avons appris de cette expérience et nous savons maintenant que ce sera très difficile à Madrid. Nous avons peut-être fait des erreurs l'an passé. Notre premier match à Madrid est très important, pas seulement pour le résultat mais pour notre mental par la suite. C'est mieux de débuter avec une victoire». Le ton est donné, City ne fera pas de tourisme à Madrid et tentera d'appliquer «un plan de jeu» spécial face à Cristiano Ronaldo, «un joueur capable de marquer à tous les matches et à tout moment», poursuit Mancini.Jamais battu lorsqu'il a ouvert une campagne de Ligue des champions à domicile (40 victoires, 2 nuls), le Real rencontre pour la première fois de son histoire Manchester City. Assistera-t-on à une passation de pouvoir entre les anciens et les nouveaux galactiques ? C'est en tout cas à l'esprit de Mancini, qui reconnait toutefois que le palmarès espagnol sera difficile à égaler : «Dans les 10 prochaines années, Manchester City sera une grande équipe, comme le Real. Mais ils ont une grande histoire et nous aurons besoin de 100 ans pour les égaler». Et de 90 minutes pour les enfoncer ?

FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant