Foot - C1 - Atlético - Pour Diego Simeone (avant Liverpool-Atlético), « il n'y a jamais de revanche dans le foot »

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Battu à domicile il y a deux semaines contre Liverpool (3-2) en C1, l'entraîneur de l'Atlético de Madrid, Diego Simeone, veut se focaliser sur le match de ce mercredi, à Anfield, estimant que tout est ouvert. Malgré la rivalité montante entre les deux clubs depuis deux ans, l'entraîneur de l'Atlético de Madrid, Diego Simeone, a assuré ce mardi que son équipe n'aurait pas d'esprit de « revanche », mercredi, en Ligue des champions, face à Liverpool. « Dans le foot, il n'y a jamais de revanche », a assuré le technicien, dont l'équipe avait été battue (2-3) chez elle à l'aller le 19 octobre lors d'un match marqué par plusieurs décisions arbitrales cruciales. lire aussi Ligue des champions : Jürgen Klopp (Liverpool) veut assurer la qualification dès mercredi contre l'Atlético « Ce qui s'est passé est passé, on doit avancer. Demain (mercredi) sera un autre match et ses conséquences ne seront liées qu'à ce match-là, pas à celui d'il y a deux ans, même s'il reste dans la mémoire des supporters », a-t-il ajouté en référence à la victoire de l'Atlético 3-2 à Anfield, en mars 2020, qui avait éliminé Liverpool, alors tenant du titre, en huitièmes de finale. Diego Simeone, entraîneur de l'Atlético de Madrid. « Les trois parties qui nous restent seront déterminantes pour tous » À égalité avec le FC Porto, où il se rendra pour la dernière journée, avec 4 points, loin derrière le leader Liverpool (9 pts), « el Cholo » n'a pas le sentiment que le prochain match sera décisif. « Les trois parties qui nous restent seront déterminantes pour tous. Il y a quatre très grandes équipes (avec l'AC Milan, 0 point) et tout est ouvert », a-t-il jugé. lire aussi Fabinho de retour à l'entraînement avec Liverpool Entre deux équipes qui se connaissent très bien, il sait que tout se jouera sur les détails dans une partie d'échecs avec Jürgen Klopp. « Les entraîneurs ont toujours beaucoup d'influence sur des matches de cette qualité et avec cette rivalité, a-t-il estimé. Par exemple, à l'aller, le remplacement de (Naby Keita) par Fabinho à la pause a changé la forme de son équipe et le match. » Pas de poignée de main avec Klopp Et s'il respecte Klopp et son travail, Simeone a réitéré qu'il ne serrerait pas la main de son homologue à la fin du match, comme à son habitude. « Je sais que c'est la règle en Angleterre et que ça fait partie du fair-play, mais je n'aime pas l'hypocrisie que cela peut supposer », a-t-il expliqué. A noter que le coach des Colchoneros sera privé d'Antoine Griezmann, suspendu après avoir été expulsé lors de la troisième journée de C1, il y a deux semaines. Le groupe de l'Atlético de Madrid Lecomte, Oblak - Iturbe, Gimenez, Lodi, Felipe, Hermoso, Trippier, Vrsaljko - Gonzalez, De Paul, Koke, Herrera, Carrasco, Serrano, Carlos - Joao Felix, Suarez, Correa, Cunha. lire aussi Le classement du groupe B de Ligue des champions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles