Foot - C1 - Atlético - Diego Simeone (Atlético de Madrid) : «Nous allons épuiser toutes nos chances»

L'Equipe.fr
Même s'il a reconnu la supériorité du Real Madrid, vainqueur (3-0) de la demi-finale aller de Ligue des champions, Diego Simeone, l'entraîneur de l'Atlético, refuse d'abdiquer.

Même s'il a reconnu la supériorité du Real Madrid, vainqueur (3-0) de la demi-finale aller de Ligue des champions, Diego Simeone, l'entraîneur de l'Atlético, refuse d'abdiquer.Diego Simeone (entraîneur de l'Atlético Madrid, battu 3-0 par le Real Madrid) : «En première période, les deux équipes ont été assez imprécises, il y avait toujours ce sentiment de danger, mais ces erreurs ne nous permettaient pas d'aller de l'avant. Ils ont marqué, ensuite nous avons eu une occasion très franche par Gameiro, que le gardien a bien arrêtée. En seconde période, nous n'avons pas assez utilisé la profondeur, nous avons eu peu d'occasions, alors qu'eux sont dangereux dans les espaces et ils nous ont fait très mal.(Sur le match retour) Il faut rejeter ce match derrière nous. Samedi, nous jouerons à nouveau en Liga et le football est merveilleux parce qu'il arrive toujours des choses inattendues. Je continue à croire que nous avons des chances. L'adversaire a été meilleur, surtout dans la finition et il faut le féliciter. Je pense désormais à dormir, à nous reposer et à nous concentrer sur le match de samedi. Nous allons épuiser toutes nos chances, si infimes soient-elles.»Simeone : «Notre adversaire a été meilleur»Koke (milieu de terrain de l'Atletico Madrid, sur le site internet du club) : «Cela a été une soirée compliquée. Je veux d'abord présenter des excuses à notre public, à tous ceux qui sont venus ce (mardi) soir au Bernabeu et ceux qui ont suivi ça de chez eux, parce que rien ne nous a souri ce soir. On sait qu'il reste un match retour et nous conservons le rêve de jouer cette finale, pour nous comme pour notre public qui nous soutient constamment. Nous allons nous battre et tout donner au match retour. Nous avons commis beaucoup d'erreurs, nous avons essayé de jouer dans l'axe et ils nous frappaient en contre-attaque. En contre, le Real est un grand adversaire et il l'a démontré.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages