Foot - C1 - Bayern - Karl Heinz Rummenigge (président du Bayern) : «On s'est fait b...» par l'arbitre

L'Equipe.fr
Le président du club Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge a déclaré mercredi soir vouloir «tirer les conséquences» de la lourde défaite du club bavarois sur la pelouse du PSG en Ligue des champions (0-3).

Dans la nuit qui a suivi leur défaite face au Real Madrid en quarts de finale de Ligue des Champions, les Bavarois ne décoléraient pas par rapport aux erreurs d'arbitrage, à commencer par le président du club, Karl Heinz Rummenigge.Joueurs et dirigeants du Bayern Munich étaient furieux contre l'arbitrage du match retour à Madrid, après leur élimination (4-2 ap) en quart de finale de Ligue des champions par le Real mardi soir. «On s'est fait b..., dans le vrai sens du terme. C'est la première mois que j'ai une colère comme ça en moi», a fulminé le patron du club Karl-Heinz Rummenigge de retour à son hôtel dans la nuit, cité par l'agence sportive allemande SID.Le Bayern, battu 2-1 à Munich à l'aller, avait refait son retard et atteint la prolongation. Mais Cristiano Ronaldo était en position de hors-jeu lorsqu'il a égalisé à 2-2. Par ailleurs, les Bavarois estiment que l'exclusion d'Arturo Vidal par l'arbitre hongrois Viktor Kassai, pour deux avertissements, n'était pas justifiée.La police a calmé les joueurs«Un vol comme celui-là ne devrait pas être possible en Ligue des champions, a réagi Vidal après coup. C'était évident et ça te fait douter du football.» Auparavant , Rummenigge avait déjà jugé sur Sky-Allemagne qu'«il n'y avait même pas de faute» sur le deuxième avertissement, «alors ne parlons pas de deuxième carton jaune, ça nous a tués».«J'espère que dans l'avenir la vidéo pourra aider l'arbitre, ce n'est pas possible de voir des erreurs comme ça en quart de finale de Ligue des champions», avait regretté pour sa part le coach italien du Bayern Carlo Ancelotti à la fin du match. Sur Instagram, Franck Ribéry a, pour sa part, posté sur Instagram : «Un an de dur travail. Merci et bravoooo à l'arbitre». Les Bavarois ne sont pas prêts d'oublier Viktor Kassai. Le Bayern «volé» selon Vidal

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages