Foot - C1 - David Ploch, commentateur du PSG en Allemagne : « Le Bayern Munich est mieux armé »

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Commentateur des matches du PSG en Allemagne pour la plateforme DAZN, David Ploch estime que le Bayern Munich est bien supérieur à son adversaire, à la veille de leur opposition en quarts de finale de la Ligue des champions (à 21 heures). « Les absences de Robert Lewandowski et Serge Gnabry altèrent-elles la confiance du Bayern ? Remplacer Robert Lewandowski est impossible. Dès qu'il respire, il marque. En revanche Serge Gnabry, c'est plus facile de le remplacer. Son absence est moins préjudiciable. Que peut apporter Eric Choupo-Moting ?
Eric Choupo-Moting connaît parfaitement Marquinhos et Kimpembe, il sait les faire déjouer. Mais ce sera quand même très difficile de faire oublier Lewandowski même si Choupo a montré qu'il pouvait être à la hauteur des grands évènements. « Les trois de devant au PSG ne font pas les efforts défensifs, alors que les joueurs du Bayern courent comme des lapins » Quelle est l'image de Neymar et Kylian Mbappé en Allemagne ?
En Allemagne, Neymar et Mbappé sont vus comme deux joueurs exceptionnels. Mais le Neymar qui provoque des tensions et qui est souvent blessé donne une mauvaise image de lui. Concernant Mbappé, on sait que c'est la future grande star mondiale du football, mais son expression corporelle ne donne pas une bonne impression et énerve le public. Le Bayern a-t-il des faiblesses ?
Le gros point faible du Bayern est l'absence de Lewandowski. Parfois la défense est fébrile... Mais l'équipe semble tout de même mieux armée que celle du PSG. lire aussi Flick : « Peu de choses ont changé » depuis la finale contre Paris Il y a un milieu très fort au Bayern, est-ce là que tout va se jouer mercredi ?
Joshua Kimmich et Leon Goretzka, c'est très costaud. Ce sont des joueurs tout le temps capables de marquer. Je serais curieux de savoir comment les Parisiens vont résister au rythme des milieux munichois. Les trois de devant au PSG ne font pas les efforts défensifs, alors que les joueurs du Bayern courent comme des lapins. Ce sera peut-être ça qui fera la différence demain soir (mercredi). On parle encore de la finale de C1 du côté du Bayern ou est-ce du passé ?
Ça fait partie du passé, on se consacre sur les échéances à venir. »