Foot - C1 - Dortmund - Borussia Dortmund-Monaco : un report en questions

L'Equipe.fr
Le report du quart de finale entre Dortmund et Monaco au lendemain de l'attaque survenue contre le bus des joueurs allemands demeure sujet à des interrogations. Le Borussia sera-t-il en état de jouer ce match ?

Le report du quart de finale entre Dortmund et Monaco au lendemain de l'attaque survenue contre le bus des joueurs allemands demeure sujet à des interrogations. Le Borussia sera-t-il en état de jouer ce match ?Que dit le règlement ?Selon l'UEFA, un match qui ne peut se tenir «pour quelque raison que ce soit» doit être disputé «soit le lendemain, soit à une date de remplacement ou à une autre date fixée par l'administration de l'UEFA». Une décision doit être prise « dans les deux heures qui suivent la décision d'annuler le match, après consultation des deux clubs et des associations concernées ».Qui a pris la décision de report du match au lendemain ?Une réunion de crise s'était tenue immédiatement après les explosions, mardi soir, réunissant les autorités locales, l'UEFA et les représentants des deux clubs. La décision, annoncée à 20h30, a été de reporter le match à mercredi, 18h45.A lire Ce que l'on sait des explosions contre le bus de DortmundQuelle est la position de Monaco ?Les Monégasques ont appuyé une demande de report rapide, afin de préserver leur calendrier chargé. L'ASM a fait savoir dans la soirée, par la voix de Bruno Skropeta, son directeur de la communication, que compte tenu du report du quart de finale à mercredi, elle souhaitait jouer son match de L1 samedi à 21 heures (et non plus 17h comme prévu). Une réponse doit lui être faite mercredi midi.Tout en admettant que c'était «une situation très compliquée, parce qu'encore une fois le football ne devrait pas connaître ce type d'événement», Bruno Skropeta a dit avoir «vu la déclaration du président de Dortmund qui a dit que ses joueurs étaient choqués mais prêts à jouer». Néanmoins, le prince Albert de Monaco, présent à Dortmund mardi soir, a fait part de ses doutes dans la soirée, sur RTL : «Ce n'est peut-être pas la meilleure solution que de jouer le lendemain d'un incident d'une telle ampleur.»Les joueurs du Borussia seront-ils prêts à jouer ?C'est la grande question. Aucune réaction officielle n'a eu lieu de la part des joueurs, visés mardi soir par les explosions. Il est déjà certain que le défenseur Marc Bartra, blessé et opéré du poignet dans la soirée, ne pourra jouer. Les rares dirigeants de Dortmund qui se sont exprimés mardi soir ont proposé un discours en phase avec la décision prise quelques heures plus tôt. Le président du club, Reinhard Rauball, s'est montré volontaire : «Les joueurs vont réussir à dépasser cela et à jouer.» Sascha Fligge, le directeur de la communication, a également rapidement évoqué la date de report très proche : «Nous avons juste des contacts avec Marcel Schmelzer (le capitaine du Borussia). Jouer demain n'a pas été un problème dans les discussions.» Seul Hans-Joachim Watzke, le directeur exécutif du Borussia, a été plus réservé : «Tout l'équipe est en état de choc. Ce sont des images que l'on ne peut pas s'enlever de la tête. J'espère que l'équipe sera, dans une certaine mesure, en état de se présenter demain pour un match de compétition.»Les supporters de Dortmund réagissent

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages