Foot - C1 - Dortmund - Thomas Tuchel (Dortmund) : «Des erreurs inacceptables»

L'Equipe.fr
L'attentat à la bombe dont a été victime l'équipe du Borussia Dortmund avant le quart de finale aller de la C1 contre Monaco a laissé des traces entre Thomas Tuchel, l'entraîneur du club allemand, et ses dirigeants.

L'entraîneur du Borussia Dortmund Thomas Tuchel a estimé que l'élimination de son club par l'AS Monaco, mercredi, en quart de finale de la Ligue des champions (2-3 ; 1-3), sanctionnait des erreurs impardonnables à ce niveau.Thomas Tuchel, entraîneur du Borussia Dortmund, après la défaite et l'élimination face à l'AS Monaco en quart de finale de la Ligue des champions (2-3 ; 1-3), au micro de Sky Allemagne : «On a pris d'entrée des buts très malheureux, et en début de match nous avons manqué de mordant, d'audace, nous n'avons pas été compacts, pas assez rigoureux en défense, avec trop de mauvaises passes, trop de fautes de positionnement. Ce sont des erreurs que l'on n'a pas le droit de faire à ce niveau. Devant, nous méritons des compliments, mais derrière nous n'avons pas eu la force de tenir. A la mi-temps, nous nous sommes dit que si on égalisait, tout était possible. Nous avons marqué un but mais nous n'avons pas réussi à enchaîner. Au final, notre performance n'était pas suffisante pour passer.»«Le premier but est de ma faute» (Roman Bürki)Marco Reus, attaquant du Borussia Dortmund : «Nous ne sommes pas entrés dans les duels dès le début. Nous n'avons pas mis Monaco sous pression, nous n'avons pas été assez agressifs et nous nous sommes retrouvés menés 2-0. Ensuite nous avons eu quelques situations dangereuses. Si on en avait mis une au fond, c'était un autre match. Mais nous n'avons pas bien joué en première période. Avant le match nous sommes restés bloqués longtemps à l'hôtel, c'était une impression bizarre mais au final ça n'a eu aucune influence. La visite de Bartra dans le vestiaire nous a fait plaisir évidemment.»Roman Bürki, gardien du Borussia Dortmund : «Nous n'étions pas à 100% dès la première seconde, peut-être que nous pensions trop à marquer des buts. Nous nous sommes nous-mêmes mis en difficulté en offrant deux buts d'entrée sur des erreurs individuelles. Le premier, c'est de ma faute, je repousse un ballon sur l'attaquant. A 2-0, nous avons continué à nous battre pour marquer trois buts, mais ça n'a pas marché. (sur l'influence de l'attentat) J'avais l'impression que nous étions prêts aujourd'hui, ce sont des erreurs individuelles qui nous font perdre.»Dembélé : «Ils ont mérité leur qualification»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages