Foot - C1 (F) - L'OL féminin rejoint les quarts de finale de la Ligue des champions en écartant Bröndby

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Même s'il s'est fait une petite frayeur en début de rencontre, l'OL féminin a maîtrisé son 8e de finale retour de Ligue des champions sur le terrain de Bröndby ce mercredi (3-1, aller 2-0). Les quintuples tenantes du titre européen seront bien au rendez-vous des quarts. Le match : 1-3 Comme face à la Juventus Turin au tour précédent (3-2, 3-0), l'OL féminin a parfois joué à se faire peur face à Bröndby, en 8es de finale de la Ligue des champions. Mais les Lyonnaises, quintuples tenantes du titre européen, n'ont pas trop tremblé non plus pour valider leur biller pour les quarts de finale. Après leur victoire de l'aller (2-0), elles ont assuré un succès net au Danemark ce mercredi (3-1), même si elles ont concédé l'ouverture du score. Le tirage au sort des quarts aura lieu vendredi à midi, juste avant le choc contre le PSG en D1, samedi (21 heures). lire aussi Le film de Bröndby - OL Si l'OL a passé la majeure partie du match dans la partie de terrain de Bröndby ce mercredi, il a parfois affiché des carences sur les contres de Danoises très agressives. C'est comme cela qu'il s'est fait surprendre en début de rencontre, sur une action assez spéciale (11e, voir ci-dessous). Mais derrière, la pression des joueuses de Jean-Luc Vasseur a dissipé tous les doutes. Comme à l'aller, Nikita Parris a marqué le premier but lyonnais, en reprenant un long centre de Karchaoui, que Winnem n'a pas réussi à dégager (32e). Comme à l'aller, bis, Melvine Malard a inscrit le deuxième, avec un vrai geste d'attaquante (42e, voir ci-dessous). Avec la qualification quasiment acquise, Vasseur a pu faire tourner en prévision du choc de samedi contre Paris. Sortie du banc à la pause, Amel Majri a obtenu un penalty que la capitaine Wendie Renard a transformé en prenant à contre-pied Bahrenscheer (50e). Janice Cayman a touché le poteau (64e), et l'OL a tranquillement géré son avantage. La joueuse : Malard, madame 100 % Elle n'était pas forcément programmée pour avoir ce rôle-là au début de la saison, mais Melvine Malard est en train de devenir plus qu'un joker à l'OL féminin. L'attaquante réunionnaise a encore séduit ce mercredi en signant le second but lyonnais d'une frappe en première intention du gauche (42e), certainement l'une de celles dont elle avait rêvé lors de la reconnaissance de la pelouse moyenne de Bröndby. La joueuse de 20 ans a fêté cette réalisation par une révérence. Peut-être envers elle-même, puisqu'elle a poursuivi sa série d'un but à tous les matches en Ligue des champions cette saison. Le fait : l'inattention lyonnaise sur le but de Bröndby L'OL féminin n'avait plus encaissé un but en 8es de finale de la Ligue des champions depuis la saison 2015-2016 (6-0, 3-1 contre l'Atlético de Madrid). Cette série s'est arrêtée à la 11e minute ce mercredi, sur une action assez étrange. Au duel côté gauche avec Winther, en compagnie de Wendie Renard, Selma Bacha s'est écroulée, en se tordant de douleurs. Visiblement préoccupée par l'état de santé de la jeune latérale (20 ans)*, la défense lyonnaise a marqué un temps d'arrêt, mais pas les Danoises. Christiansen, qui avait touché la barre au match aller, a armé une frappe soudaine des 20 mètres pour surprendre Sarah Bouhaddi, trop avancée, qui n'a pas pu sauter suffisamment pour claquer le ballon. (*) Sortie sur civière, Bacha souffre selon le premier diagnostic d'une entorse de la cheville gauche.