Foot - C1 (F) - OL - Gérard Prêcheur (OL) : «Une très belle vitrine»

L'Equipe.fr
Un peu frustré de la défaite en demi-finale retour de Ligue des champions contre City (0-1, victoire 3-1 à l'aller) ce samedi, l'entraîneur de Lyon Gérard Prêcheur a tout de même savouré la qualification pour la finale.

Un peu frustré de la défaite en demi-finale retour de Ligue des champions contre City (0-1, victoire 3-1 à l'aller) ce samedi, l'entraîneur de Lyon Gérard Prêcheur a tout de même savouré la qualification pour la finale.Gérard Prêcheur (entraîneur de Lyon, qualifié pour la finale de Ligue des champions féminine) : «La finale a un bon goût mais nous sommes l'OL, nous sommes des mauvais perdants et des gagneurs. Je suis un peu déçu de cette défaite car les filles ne sont pas récompensées. C'était un beau match. J'avais annoncé à l'aller que c'était deux équipes qui produisait un beau football offensif et qui s'appuient sur une bonne technique collective et individuelle. Cela renforce ma satisfaction de la performance livrée au match aller. Heureusement que nous l'avons réalisée. C'est super d'avoir une finale franco-française car je viens de la DTN où j'ai travaillé durant 14 ans. C'est une belle récompense pour le football féminin français. C'est une très belle vitrine». Camille Abily (milieu de Lyon) : «Nous avons un sentiment de frustration car nous avions à coeur de livrer un meilleur match et de gagner. Mais nous y sommes et c'est le plus important. Il faut retenir le positif. Cette finale franco-française dit que le football féminin français va bien et qu'il progresse. C'est fantastique. Il y a un an, nous nous étions affrontés en demi-finale. C'est de bon augure pour la suite du championnat et l'équipe de France. Nous n'avons jamais eu peur même en étant menées 1-0. Nous aurions voulu montrer un meilleur spectacle à notre public et surtout marquer des buts. Cela fait deux défaites de suite en coupe d'Europe à la maison». Jean-Michel Aulas (président de Lyon) : «Gagner est une chose et gagner en jouant bien et en donnant du plaisir au public en est une autre. Ce soir, nous n'avons pas vu un grand match. Je pense que nous sommes suffisamment expérimentés pour prendre les décisions qui s'imposent et nous serons au point pour affronter le PSG (en championnat, en coupe de France et en finale de coupe d'Europe). Nous n'avons pas fait deux grands matches ni à Manchester, ni au Parc OL et nous n'avions pas livré une grande performance contre Wolfsburg à Lyon, ni un bon match en décembre face à Paris. Il faut trouver les ressources qui nous permettent d'être dans les meilleures conditions possibles. Nous avons un avantage, celui d'avoir quinze à vingt des meilleures joueuses européennes. Ce serait une grosse déception si nous ne parvenions pas à remettre tout cela dans le bon sens».

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages