Foot - C1 (F) - OL - Sonia Bompastor (OL) à propos du retour d'Ada Hegerberg : « Un jour spécial pour le football féminin »

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Sonia Bompastor, l'entraîneure de l'OL, s'est réjouie du retour à la compétition d'Ada Hegerberg, ce mardi soir en Ligue des champions face aux Suédoises du BK Häcken (3-0). Gravement blessée, la Ballon d'Or 2018 a été absente des terrains durant 21 mois. À son entrée, à la 79e minute, sous une pluie battante, elle a été acclamée par tout le public de l'Hisingen Arena de Göteborg. Ce mardi soir, Ada Hegerberg (26 ans) a repris la compétition à l'occasion de la large victoire de l'OL face au BK Häcken (3-0) en Ligue des champions. Cela faisait près de 21 mois que la Ballon d'Or 2018, qui avait disputé son dernier match le 19 janvier 2020 face à Bordeaux (0-0), n'avait plus joué la moindre rencontre de compétition.

D'abord victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit, la Norvégienne avait ensuite dû composer avec une fracture de fatigue du tibia gauche qui avait nécessité une opération en septembre 2020. « Je pense qu'aujourd'hui est un jour spécial pour elle, bien sûr, mais aussi pour l'ensemble du football féminin, a déclaré son entraîneure, Sonia Bompastor, après la rencontre. C'est important pour nous, pour le club, le groupe, l'équipe. Nous sommes très heureux pour Ada, car elle a traversé des moments difficiles, mentalement. Pour elle, c'était super d'entrer en jeu. C'est beaucoup d'émotions pour elle et le groupe. » Sonia Bompastor, à propos d'Ada Hegerberg « Certains jours, elle a pensé à arrêter sa carrière » Hegerberg a remplacé l'Américaine Catarina Macario à onze minutes de la fin du temps réglementaire. Elle a touché peu de ballons, s'est fait secouer sur certaines prises de balle et on a vu qu'elle aurait évidemment besoin de temps pour reprendre le rythme de la compétition. Mais l'essentiel était ailleurs ce mardi soir. « Elle a travaillé dur, a rappelé Bompastor, mettant en avant ses qualités mentales. C'est une grande compétitrice. C'est pour cette raison et beaucoup d'autres que nous sommes très heureuses de l'avoir dans le groupe. » La coach lyonnaise a également révélé que sa joueuse avait eu une période compliquée avec « des bas qui sont descendus très bas ». « Certains jours, elle a pensé à arrêter sa carrière, a ajouté l'ancienne latérale gauche. Elle a surmonté cela. Elle a eu la force ce revenir, de travailler très dur. Elle a eu beaucoup de soutien de la part du club, des préparateurs physiques, du staff médical, du staff. Elle est tellement forte et c'est super pour elle de revenir. » Griedge Mbock, défenseuse de l'OL « Dans notre malheur, on a eu la chance d'être blessées en même temps. Cette épreuve nous a rapprochées » Hegerberg a notamment traversé cette épreuve en compagnie de la défenseuse Griedge Mbock, qui a dû subir deux opérations du tendon d'Achille. « Dans notre malheur, on a eu la chance d'être blessées en même temps, nous a récemment confié l'internationale française qui a fait son retour à la compétition fin septembre. On pouvait plus facilement se soutenir. Cette épreuve nous a rapprochées. » « Elle a travaillé tellement dur, elle a mis toute l'énergie qu'elle avait pour revenir, a poursuivi, pour sa part, Bompastor, admirative de la persévérance de celle qui a posé ses valises dans le Rhône à l'âge de 19 ans. Peut-être que certaines joueuses, dans sa situation, n'auraient pas eu l'énergie nécessaire. Mentalement, elle est tellement forte... » Prête à redevenir la buteuse impitoyable qu'elle était avant sa blessure. lire aussi Les tops-flops de BK Häcken-OL : Malard brille, Blackstenius déçoit

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles