Foot - C1 (F) - PSG - Patrice Lair (PSG Féminin) : «On est capable de se sublimer»

L'Equipe.fr
Après la qualification obtenue face au Bayern Munich (4-0, aller 0-1), l'entraîneur parisien se dit fier et se prend même à rêver d'une finale de Ligue des champions franco-française. Mais avant cela, il faudra venir à bout, en demi-finales, du FC Barcelone, tombeur des garçons en huitièmes de la C1.

Malgré la défaite face à l'OM, samedi dernier en Championnat (0-2), Patrice Lair est convaincu que son équipe est capable de battre le Bayern Munich, ce jeudi (19h00) en quart de finale aller de la Ligue des champions.«Préparer le quart de finale aller de Ligue des champions, face au Bayern Munich, après une défaite en Championnat contre l'OM, n'a-t-il pas été difficile ?Déjà, je n'ai pas fait trop de cadeaux aux filles car je n'ai pas apprécié la défaite à Marseille. On est capable d'avoir le monopole du ballon durant les trois-quarts du match et de prendre le premier but sur une faute de communication. On n'a pas réussi à marquer. C'est peut-être de la fatigue. Cette saison, des joueuses ont été absentes pour différentes raisons, des blessures ou des départs anticipés. Mais on savait très bien que cette année allait être difficile. Ce week-end a été un mauvais moment. J'espère qu'on va tout faire pour connaître de bons moments. J'ai confiance en la réaction des filles, on va être ambitieux.Le Bayern, c'est quand même un gros morceau...C'est déjà une référence, elles sont double championnes d'Allemagne en titre même si cette année ça va être difficile avec Potsdam et Wolfsburg devant. Ça reste une équipe solide, bien équilibrée. Je suis allé les voir la semaine dernière, elles ont perdu contre Wolfsburg (0-2, en Coupe), elles ont perdu dimanche de nouveau contre Wolfsburg (0-2, en Championnat). Wolfsburg (qui affronte Lyon), pour moi, a plus de maturité, c'est une équipe plus puissante. Le Bayern a une très bonne attaque. (Melanie) Behringer et (Sara) Däbritz sont également très bonnes au milieu. J'espère qu'on sera en mesure de les inquiéter, de les mettre en difficulté chez elles pour s'offrir un match intéressant au Parc des Princes le 29.«Ça me plairait bien d'aller chercher une qualification au Parc contre le Bayern»Vous êtes distancés en championnat, à 7 points de l'OL, la Ligue des champions représente-t-elle une chance de gagner un titre selon vous ? J'avais un espoir de jouer le championnat jusqu'au bout. Cette histoire des quatre points a fait du mal moralement aux joueuses. Moi, ça ne m'a jamais attaqué. Je pense qu'on pouvait au moins être au coude-à-coude avec Lyon jusqu'au match au Parc OL (le 14 mai). Pour battre l'OL à domicile, il faut vraiment des conditions favorables. Lyon est tellement au-dessus aujourd'hui... Moi dans mon effectif aujourd'hui, je n'ai sûrement aucune joueuse qui pourrait jouer à l'OL. On s'accroche, on essaye de faire la meilleure saison possible. On a la chance d'être encore en course dans les trois compétitions. On joue encore quand même un rôle important dans le Championnat. On est en demi-finale de la Coupe de France et on a cette Ligue des champions. Ça me plairait bien d'aller chercher une qualification au Parc contre le Bayern.Avez-vous les moyens d'éliminer le Bayern Munich ? Oui, on en a la capacité. À nous d'être très bon tactiquement. Physiquement, on a un petit déficit par rapport à cette équipe. On n'est pas forcément équilibré dans toutes les lignes, mais connaissant mon groupe, ce qu'elles ont déjà été capable de faire, on peut aller chercher cette qualification. Cela ne va pas être facile, mais on est capable de se sublimer. On n'a pas encore ce fond de jeu, cette maîtrise qu'ont certaines équipes. Ça va venir.Paris, portes closes

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages