Foot - C1 (F) - PSG - Roxana Maracineanu (ministre des Sports) : « Ça doit encourager les clubs à investir dans le sport féminin »

·3 min de lecture

Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, présente ce mardi soir au Parc des Princes pour assister à PSG-Real Madrid, en Ligue des champions féminine, s'est réjouie de l'affluence qui devrait dépasser les 18 000 spectateurs dans l'enceinte parisienne. « C'est la fête du football féminin ce mardi soir, une belle affiche avec le Real Madrid face au PSG et 18 000 spectateurs attendus. C'est une belle soirée pour la discipline ?
Je suis heureuse que ce match de gala, ce sommet européen entre Madrid et le PSG ait pu se dérouler ici au Parc des Princes et qu'il ait attiré autant de spectateurs. On s'attendait à accueillir une quinzaine de milliers de spectateurs et puis on voit que les chiffres sont meilleurs que ce qui était attendu. lire aussi Le film de PSG - Real Madrid On sait que le sujet des supporters vous tient à coeur. Là on a un public différent, plus familiale que celui qui va voir le foot masculin...
Le sujet du sport au féminin est un sujet qui me tient à coeur. À l'exemple de ce qu'il va se passer ici, ça doit encourager tous les clubs, quel que soit le sport, à investir sur le sport féminin. Derrière, il y a aussi tout ce qui va avec, un public peut-être différent, une offre aussi de spectacle qui sera différente. Comme je dis toujours, avoir une offre spécifique pour les femmes, que ce soit dans la pratique pour tous ou la pratique professionnelle, c'est quelque chose de complémentaire à ce qu'on propose déjà. Forcément on est gagnant, on va avoir une complémentarité des pratiquants, du public. On va avoir une réflexion qu'on n'a pas quand on réfléchit à l'offre sportive souvent pensée par des hommes. « On voit un changement au niveau de l'affluence, de la mentalité des clubs, des Fédérations, qui démarrent une structuration de leur partie féminine » Ce qui est frappant c'est que beaucoup de personnes viennent pour la première fois voir un match de foot féminin et qui n'ont pas hésité à payer. C'est un petit changement ?
On a eu l'engouement autour du football féminin avec la Coupe du monde en France en 2019. On sait que la France va candidater pour l'Euro 2025. Quand on accueille aussi des évènements sportifs de qualité, d'envergure internationale, ça crée aussi du spectacle, de l'engouement. Ça entre dans les meurs des gens de venir voir du spectacle avec des femmes sur le terrain. On voit bien que quand les chaînes prennent le risque comme elles disent, de passer du sport féminin, ça marche, elles font des audiences inespérées. Et c'est pareil dans un stade. Si on les met dans le plus beau des écrins comme ici au Parc des Princes, ça attire. Il va y avoir des gens qui viennent pour la première fois au Parc, peut-être parce qu'ils ne se voyaient pas venir pour un match masculin. Et aussi par amour de ce spectacle sportif féminin. Dans sa configuration de jeu, on voit des choses différentes que quand les hommes jouent. C'est un match de gala, vous l'avez dit. Pensez-vous qu'il est possible de faire de belles affluences pour un match lambda de sport féminin ?
C'est un match de Ligue des champions, forcément, il y a le parallèle qui se fait avec la Ligue des champions masculine. Ça attire plus de monde. Le but est de promouvoir aussi les matches des divisions nationales. Aujourd'hui, on voit un changement au niveau de l'affluence, de la mentalité des clubs, des Fédérations, qui démarrent une structuration de leur partie féminine. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles