Foot - C1 - Inoffensif, le PSG est éliminé par Manchester City en demi-finales de la Ligue des champions

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Manchester City va disputer la première finale de Ligue des champions de son histoire. Après avoir gagné l'aller au Parc des Princes (2-1), les joueurs de Pep Guardiola se sont imposés au retour (2-0) contre un PSG très décevant. Le match : 2-0 Le PSG devait marquer au moins deux fois pour se qualifier. Il n'a même pas cadré un tir. Privés de Kylian Mbappé, touché à un mollet, les hommes de Mauricio Pochettino n'ont rien pu faire face à la meilleure défense de la Ligue des champions (4 buts encaissés en douze matches). C'est la première fois depuis cinq ans que les Parisiens ne scorent pas à l'extérieur dans cette compétition. lire aussi Le film de Manchester City - PSG L'averse de grêle qui s'est abattue sur l'Etihad Stadium avant la rencontre n'a pourtant pas refroidi les Parisiens, qui ont très bien débuté. Positionnés haut, ils ont cru obtenir un penalty dès la 7e mais la vidéo l'a annulé, le ballon ayant touché les trapèzes de Zinchenko. Quelques minutes plus tard, le PSG a été pris sur une relance longue sublime d'Ederson : dans le dos du faible Florenzi, le latéral gauche ukrainien a pu centrer pour de Bruyne, dont la frappe contrée a été exploitée par Mahrez (11e). Paris n'a pas lâché : Marquinhos a placé une tête sur la barre (17e), Di Maria a manqué le cadre de quelques centimètres sur une erreur de relance d'Ederson (19e). L'Argentin n'a pas terminé la rencontre, expulsé pour un mauvais geste sur Fernandinho (69e). Trop souvent statique, trop souvent auteurs de mauvaises décisions dans la zone de vérité, les joueurs du PSG ont eu un mal fou à trouver de l'espace dans la toile d'araignée des Skyblues. Derrière, Ruben Dias a (encore) été immense. Devant, Phil Foden a (encore) éclipsé Kevin de Bruyne. Passeur sur le deuxième but anglais (63e), le jeune milieu de terrain a tiré sur le poteau (77e) et s'est heurté deux fois à Navas (54e, 80e). Une nouvelle fois, Pep Guardiola a pris le meilleur sur Mauricio Pochettino : ce dernier a gagné seulement trois de leurs vingt duels. Ses choix (Herrera pour remplacer le suspendu Gueye, Icardi en pointe, Diallo sur la gauche) ont tous été ratés. Après avoir éliminé le Barça puis le Bayern, le PSG n'a pas pu réaliser un exploit supplémentaire. 10 C'est la première finale de Pep Guardiola depuis dix ans. La dernière, c'était avec le Barça, en 2011. Il avait battu Manchester United. L'homme : Riyad Mahrez, bourreau du PSG Saison après saison, Riyad Mahrez intègre les principes de jeu et les consignes de Pep Guardiola. Année après année, l'ancien Havrais devient plus régulier sous le maillot de Manchester City. Buteur au Parc des Princes lors de la demie aller (2-1), le natif de Sarcelles a été l'un des grands joueurs du retour puisqu'il a inscrit un doublé depuis son côté droit (11e, 63e). Il a été auteur de trois des cinq tirs cadrés de son équipe et a touché 81 ballons. Sur son aile droite, le gaucher s'est notamment bien amusé avec Abdou Diallo, le provoquant sans cesse (22 duels, 4 fautes subies). Sa technique a fait très mal au PSG, notamment quand il est venu jouer intérieur, et il a même tenté un corner direct (83e). Défensivement, il a été au niveau demandé par Guardiola avec trois interceptions (record de City), deux dégagements et six récupérations. Impliqué sur six buts lors des cinq derniers matches de City en Ligue des champions, Mahrez devient le premier Algérien à disputer la finale depuis la légende Rabah Madjer en 1987.