Foot - C1 - Pour Jesse Marsch, « le penalty raté a changé la situation » pour Leipzig contre le PSG en Ligue des champions

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'entraîneur du RB Leipzig, Jesse Marsch, considère que le penalty raté par André Silva, en début de match, a permis à Paris de revenir dans la rencontre, lors du nul (2-2), ce mercredi soir en Ligue des champions. Jesse Marsch, entraîneur de Leipzig, après le match nul 2-2 contre le PSG : « Nous avons bien joué dès le début en marquant tôt. Mais, en loupant ce penalty, cela a changé la situation et le PSG est revenu. Pour nous, ce n'est pas facile désormais. Nous avons été meilleurs que le PSG mais, malheureusement, nous n'avons récolté qu'un point. lire aussi Le groupe A de Ligue des champions Dès le début, on a été très agressifs et on a pu se procurer plusieurs occasion : nous avions de la confiance et avons mis en difficulté la défense parisienne mais aussi leur milieu de terrain, comme nous l'avions prévu. Puis, le PSG a eu quelques situations dangereuses. Après leur but du 2-1, nous avons un peu baissé les bras, avons perdu confiance et avons eu de la chance de ne pas en prendre un troisième. Puis, nous nous sommes dit que nous pouvions faire mieux, avec de l'agressivité, de la confiance, et nous étions meilleurs sur la fin. Du coup, nous voulions essayer de l'emporter. » lire aussi Le PSG concède le nul à Leipzig en Ligue des champions Jesse Marsch, entraîneur du RB Leipzig. « À plusieurs moments, c'était comme si l'arbitre voulait avoir un autographe de Neymar marqué sur son carton jaune. » (Sur son carton jaune reçu pour contestation) :« J'étais très énervé par l'arbitre et ses décisions. Il ne nous a pas protégés et cela a été ma seule manière de lui montrer ma colère. À plusieurs moments, c'était comme s'il voulait avoir un autographe de Neymar marqué sur son carton jaune. Il n'a pas été bon. Même pour le 2e penalty, il a dû regarder la VAR alors que la faute était évidente ! » lire aussi Les notes de Leipzig - PSG : le grand soir de Nkunku, le cauchemar de Kimpembe Konrad Laimer, milieu du RB Leipzig, sur DAZN : « Nous aurions pu nous faciliter la vie en menant 2-0. Globalement, ça fait mal. Contre une équipe comme celle-là, vous devez saisir vos chances, nous ne l'avons pas fait. » lire aussi Notez les joueurs du PSG face à Leipzig

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles