Foot - C1 - Quarts - La Juventus donne la leçon au Barça, doublé pour Paulo Dybala

L'Equipe.fr
La Juventus Turin a dominé le Barça (3-0) en quart de finale aller de Ligue des champions grâce notamment à un doublé de Paulo Dybala.

La Juventus Turin a dominé le Barça (3-0) en quart de finale aller de Ligue des champions grâce notamment à un doublé de Paulo Dybala.Le match : 3-0La Juventus Turin a dominé le FC Barcelone (3-0) au Juventus Stadium lors du seul quart de finale aller de Ligue des champions disputé mardi soir, Dortmund-Monaco ayant été reporté à la suite d'explosions autour du bus de l'équipe allemande. Bien sûr, l'incroyable remontée des Catalans chez eux face au PSG (6-1 après avoir perdu 0-4 à l'aller) appelle à la prudence sur les chances de qualification des Bianconeri. Mais on a plutôt envie de croire le Turinois Leonardo Bonucci quand il estimait qu'aucune équipe italienne n'aurait perdu 6-1 à Barcelone. A vrai dire, même 3-0 risque d'être compliqué face à cette Juventus-là, désormais invaincue en 18 matches à domicile en C1 et qui n'a encaissé que deux buts dans la compétition.Dès l'entame, les hommes de Massimiliano Allegri, qui leur avait sans doute montré les images de la défaite barcelonaise à Paris, ont exercé un pressing haut et agressif, obligeant le Barça à rendre le ballon très vite. Après une première alerte de Gonzalo Higuain (3e), Paulo Dybala a logiquement ouvert le score (7e) puis doublé l'écart (23e).Le film du matchAu retour des vestiaires, et alors qu'Andre Gomes a remplacé un Jérémy Mathieu particulièrement à la peine, le Barça aurait pu réduire son retard sans un tacle in extremis de Bonucci devant Neymar (47e) ou si Javier Mascherano, dans une position favorable, avait cadré (52e). Mais la différence de niveau entre une Juve en pleine confiance, à l'image des excellents Alex Sandro et Miralem Pjanic, et un Barça en manque d'inspiration est redevenue criante. Face aux largesses défensives de leurs adversaire, les Bianconeri se sont créés encore plusieurs occasions franches par Higuain (54e) et Bonucci (55e) avant que Giorgio Chiellini ne punisse le Barça sur corner (55e).Le Barça a alors poussé pour marquer le précieux but à l'extérieur, mais Suarez n'a pas cadré (68e, 75e) et Neymar a vu sa frappe repoussée par la tête puis la main de Chiellini (69e). Le réalisme était décidément italien en cette soirée où les deux équipes ont tiré autant de fois (14), mais où la Juve a plus cadré (huit contre trois).Le joueur : le meilleur Argentin s'appelait DybalaLes comparaisons incessantes entre Paulo Dybala et son compatriote Lionel Messi n'ont pas toujours du sens, ne serait-ce qu'au vu des statistiques largement supérieures de l'attaquant du Barça au même âge. Mais «La Joya» ne fait rien non plus pour les dissiper. Intenable entre Mascherano et les défenseurs barcelonais, Dybala a réalisé un grand match ponctué d'un doublé, le premier pour un joueur de la Juventus en C1 depuis Tévez en mars 2015 contre Dortmund, et le deuxième d'un Argentin en trois matches européens face au Barça après Angel Di Maria avec le PSG. Son premier but, en pivot et en finesse, est un modèle du genre. Dybala en est à quatre buts en quatre matches à élimination directe en C1. Son coéquipier et compatriote Higuain en est à deux en 23.Le tournant : la parade cruciale de BuffonAlors que le score n'était encore que de 1-0, Lionel Messi a adressé une passe magistrale, transperçant les deux rideaux défensifs de la Juventus, à Andrès Iniesta esseulé qui s'est retouvé seul face au portier turinois. Mais le milieu de terrain s'est heurté à un Gianluigi Buffon auteur d'une manchette digne de son statut de meilleur gardien de but du XXIe siècle. Deux minutes plus tard, Dybala inscrivait son second de l'autre côté du terrain.Luis Enrique : «Le sentiment de revivre un cauchemar»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages