Foot - C1 - L'Atlético de Madrid bat l'AC Milan dans le temps additionnel

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Face à l'AC Milan réduit à dix à la demi-heure de jeu et qui menait 1-0 grâce à un but de Rafael Leao (20e), l'Atlético de Madrid a arraché la victoire (2-1) en fin de match, grâce à un but d'Antoine Griezmann (84e) et un penalty de Luis Suarez (90e+7). « AC Milan is back ». L'immense banderole noir et rouge déployée à San Siro clamait le bonheur des tifosi rossoneri de retrouver enfin la Ligue des champions. Cela faisait en effet sept longues années - et une défaite en 8e de finale aller le 19 février 2014 face à... l'Atlético de Madrid (0-1) - que le septuple vainqueur de la C1 n'avait plus accueilli à domicile la plus prestigieuse compétition européenne. Pour leurs retrouvailles avec la C1, les supporters lombards ont vécu une soirée renversante. Battue par Liverpool (2-3) à Anfield lors de la 1re journée du groupe B, l'équipe de Stefano Pioli a longtemps cru tenir la victoire face au Champion d'Espagne. Diego Simeone avait laissé Antoine Griezmann et Thomas Lemar sur le banc au coup d'envoi. lire aussi Liverpool écrase Porto et conserve la tête de son groupe en Ligue des champions Asphyxiée par les Lombards, la formation espagnole cédait logiquement sur une frappe croisée de Rafael Leao servi par Brahim Diaz (20e), étincelant. Alors qu'ils maîtrisaient le match, les Milanais étaient réduits à dix, neuf minutes plus tard, quand M. Çakir expulsait Franck Kessié, sanctionné de deux avertissements pour des fautes grossières sur Marcos Llorente (15e, 29e). Bien que réduits à dix, les Milanais manquaient d'aggraver la marque par Leao dont le retourné acrobatique s'écrasait sur la barre (38e). Peu inquiétés en première période, hormis sur une volée de Luis Suarez frôlant le poteau gauche de Mike Maignan (45e+1), les Milanais, qui perdaient Diaz victime d'une tendinite au genou, (57e) souffraient en seconde période. Griezmann sonne la révolte Arcboutés devant leur surface face à une équipe plus offensive où Simeone avait lancé Griezmann (61e) et Lemar (64e), les Lombards cédaient sur une volée du gauche de Grizou surgissant devant Alessio Romagnoli pour reprendre une remise de la tête de Renan Lodi (84e). Et, malgré plusieurs arrêts de Maignan (77e, 90e+1, 90e+3), ils craquaient dans le temps additionnel quand l'arbitre turc sanctionnait une main de Pierre Kalulu à la lutte avec Thomas Lemar dans la surface, lequel semblait pourtant aussi toucher le ballon de la main. lire aussi Antoine Griezmann a débuté son opération réconciliation avec les supporters de l'Atlético de Madrid Après trois minutes de vérification du VAR dans l'oreillette, l'arbitre - sans aller visionner soi-même les images - confirmait sa décision. Luis Suarez tirait à ras de terre plein centre, prenant Maignan à contre-pied (90e+7). Ce succès sur le fil permet au Champion d'Espagne de pointer à la 2e place du groupe B (4 points), à deux longueurs de Liverpool, vainqueur à Porto (5-1). L'AC Milan reste bloqué à zéro point. 8 L'AC Milan reste sur 8 matches sans victoire face à des clubs espagnols sur la scène continentale (6 défaites, 2 nuls). Le dernier succès des Rossoneri face à un club de Liga remonte au 8e de finale aller de la Ligue des champions 2012-2013 où ils avaient dominé le FC Barcelone (2-0) avant de se faire laminer au retour (0-4)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles