Foot - C1 - Ligue des champions : grâce à un doublé de Moise Kean, le PSG s'en sort contre Basaksehir

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Rapidement privé de Neymar, blessé, le PSG s'est imposé sans briller à Basaksehir (2-0), grâce à un doublé de Moise Kean. Les Parisiens se relancent dans la course aux huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le match : 0-2 64e et 79e : Moise Kean marque plus qu'un doublé. De la tête, sur corner, puis d'une reprise de volée en pivot - à chaque fois sur un service de Kylian Mbappé -, la recrue estivale a permis au PSG de se sortir du piège de Basaksehir (2-0), qui a longtemps semblé se refermer sur les Parisiens. De la sortie sur blessure de Neymar, touché à l'adducteur gauche, jusqu'au coup de sifflet final, les protégés de Thomas Tuchel n'ont jamais été sereins. Ils retiendront l'essentiel : leurs trois premiers points en Ligue des champions, après l'échec inaugural contre Manchester United (1-2). lire aussi Le film de la rencontre Au-delà de l'aspect comptable, un match nul en Turquie aurait fragilisé encore un peu plus Thomas Tuchel. L'entraîneur allemand avait signé des choix forts - voire étonnants - qui n'ont que partiellement fonctionné. Ni la paire Marquinhos-Herrera au milieu de terrain, ni la titularisation de Danilo Pereira en défense centrale n'ont apporté entière satisfaction. S'il a frôlé le poteau avec Di Maria (17e), Mbappé (37e) puis Sarabia (46e), le PSG n'a cadré qu'une seule fois en première période, et deux fois en seconde. Ces deux dernières tentatives ne suffiront pas à éclipser le reste. Pire, le PSG n'a jamais été solide. Avant même la sortie de Neymar, Visca a alerté Navas (16e). À la 57e minute, le même Visca a contraint le gardien parisien à une parade salvatrice. Après l'ouverture du score de Moise Kean (déjà double buteur contre Dijon en Ligue 1), les équipiers d'Enzo Crivelli ont continué à se montrer dangereux, sans efficacité. Le constat de cette partie équilibrée reste implacable : le PSG s'est sauvé grâce à deux individualités, à défaut de dégager une réelle identité de jeu. lire aussi Calendrier et résultats du groupe H de la C1 Le fait : la blessure de Neymar La cause du manque de créativité remonte sans doute à cette 26e minute. Après s'être blessé seul à l'adducteur gauche (20e), Neymar s'est longuement étiré. Revenu sur la pelouse, il a finalement demandé un inévitable changement. Problème : tout le dispositif de Tuchel tournait autour de lui. Ce 4-4-2 destiné à muer en 4-2-3-1 lorsque le Brésilien repiquerait dans l'axe a volé en éclat, et laissé le PSG sans inspiration. Heureusement, le duo Mbappé-Neymar a été remplacé par une étonnante paire Mbappé-Kean. 14 Depuis le début de la saison 2017-2018, Kylian Mbappé est le joueur qui a délivré le plus de passes décisives en Ligue des champions, selon Opta.