Foot - C1 - Ligue des champions : victoire facile de la Juve à Ferencvaros

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

En déplacement à Budapest, face à Ferencvaros, lors de la 3e journée de la Ligue des champions, la Juventus Turin a signé sa 100e victoire dans cette compétition, grâce à des doublés d'Alvaro Morata et de Paulo Dybala (4-1). Elle reste à 3 points du FC Barcelone, vainqueur du Dynamo Kiev (2-1). La Juventus Turin s'est aisément imposée à Ferencvaros (4-1), lors de la 3e journée de la phase de groupes de la Ligue des champions. Les Italiens restent deuxièmes du groupe, derrière le FC Barcelone. lire aussi Le film du match Le meilleur buteur de la C1 (131 réalisations), trois jours après son doublé à la Spezia (4-1) en Serie A (6e journée, entré à la 56e minute), n'a pas eu besoin d'être très inspiré pour que le champion d'Italie renoue avec le succès, après la défaite à domicile face au FC Barcelone (0-2). Alors que CR7 ne s'est pas montré, logiquement, très en jambes, ni très adroit dans ses frappes (47e, 57e) c'est Alvaro Morata qui s'est chargé de faire la différence.
La belle entrée de Dybala

D'entrée, l'international espagnol a repris, au second poteau, le centre de la droite de Juan Cuadrado (7e). Puis le Portugais a servi son coéquipier sur le second but, une offrande favorisée par la feinte de Weston McKennie. La spontanéité et la puissance de la reprise de Morata ont fait le reste (66e). Le joueur prêté par l'Atlético de Madrid a ensuite laissé sa place à Paulo Dybala (67e), qui n'a patienté que cinq minutes pour annihiler tout suspense dans cette rencontre, profitant d'une mésentente entre Miha Blazic et son gardien Denes Dibusz (72e). Et l'Argentin a encore bénéficié d'une grossière erreur de Dibusz pour, lui aussi, signer un doublé (81e), avant de voir Franck Boli réduire le score, de près (90e). Anecdotique.
lire aussi Le groupe G de Ligue des champions A l'arrivée, avec un Adrien Rabiot qui n'a pas eu à forcer son talent dans l'entrejeu, la Juventus Turin a signé la centième victoire en Ligue des champions de son histoire et demeure ainsi à la deuxième place de son groupe, à trois points du FC Barcelone, vainqueur du Dynamo Kiev (2-1).